Les jeux vidéo ne sont pas les alliés du gouvernement chinois. Face à l’augmentation du nombre de myopes dans leur population, les autorités décident de prendre des mesures de restriction du jeu vidéoludique.

Entre la censure de jeux vidéo étrangers trop violents ou dont les valeurs s’éloignent trop de l’idéologie chinoise, le loisir n’a pas la vie facile dans le pays asiatique. Depuis le mois de mai, aucun permis de commercialisation pour les nouveaux jeux vidéo n’a d’ailleurs été émis, les habitants se tournent alors vers le marché clandestin.

C’est aujourd’hui pour une toute autre raison que le gouvernement chinois brandit les armes contre les jeux vidéo. Ceux-ci seraient une cause principale de la multiplication des problèmes de vue parmi les Chinois. Trop de temps passé devant les écrans selon le ministère de l’Éducation qui a publié une notice adressée aux parents. Ils sont invités à limiter le temps d’utilisation des tablettes, smartphones et particulièrement les jeux vidéo à leurs enfants.

Une limitation du temps de jeu en ligne

Plus qu’un simple guide pour les parents, le président Xi Jinping va instaurer un cadre légal de limitation du temps de jeu en ligne pour préserver la vision des enfants. Les jeux édités par Tencent (PUBG mobile, League of Legends) seront bridés selon l’âge du joueur : une heure de jeu par jour pour les moins de 12 ans et l’impossibilité de jouer après 21h, deux heures quotidienne pour les 12-18 ans.

Une situation qui n’est pas sans rappeler la diffusion de messages invitant les joueurs à faire une pause, notamment lors d’une session de MMORPG. Le gouvernement voudrait aller plus loin encore en demandant la restriction du nombre de jeux vidéo disponibles sur le marché.

L’annonce a fait l’effet d’un coup de poing dans les bourses, les éditeurs de jeux vidéo en Chine ont vu leur cote chuter. Tencent a enregistré une perte de 5% et Perfect World a vu ses titres diminuer de 9%.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.