Baidu, l’équivalent chinois de Google, lance un service en ligne qui permet d’évaluer si le grand firewall chinois censure ou non un site web.

Baidu-LXR

Ce nouveau service est destiné aux grandes entreprises japonaises qui visent une expansion vers la Chine, mais qui sont intimidées par la perspective de devoir passer entre les filets du grand firewall qui censure de nombreux sites sur le territoire chinois. Des sites anglophones équivalents existent déjà, tels que Comparitech et Great Firewall of China qui peuvent définir si un site est censuré ou non, mais ce nouveau service est plus significatif car il appartient à une compagnie chinoise qui respecte les contrôles gouvernementaux liés à Internet.

Une analyse complète pour un affichage 100% opérationnel

En plus de signaler si un nom de domaine sera efficient en Chine, le service mis en place par Baidu peut aussi indiquer quelles seront les parties du site qui se chargeront plus lentement ou échoueront à afficher leur contenu. Il est ainsi facile de voir précisément où le site doit être mis à jour afin qu’il soit entièrement opérationnel.

N’importe qui peut obtenir un diagnostique gratuitement pour voir si un nom de domaine est fonctionnel ou non. Néanmoins, Baidu propose pour 3090 dollars un service plus complet en association avec le fabricant japonais de site en langue chinoise LXR. Une analyse complète est alors réalisée et un rapport complet est envoyé, accompagné de suggestions orientées vers des réseaux sociaux chinois comme Youku ou WeChat afin de remplacer YouTube et Messenger, qui sont eux censurés en Chine.