11 opérateurs français continueront de facturer des frais de roaming à leurs clients jusqu’au 15 juin 2018.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Si, en théorie, les opérateurs étaient censés avoir tiré définitivement un trait sur les frais de roaming le 15 juin dernier, 11 opérateurs ont obtenu un délai d’un an pour se mettre en ordre de la part du régulateur français des télécoms, l’ARCEP.

Dans la pratique, seuls des opérateurs virtuels sont concernés par cette exemption. Parmi ceux-ci, on retrouve toutefois plusieurs opérateurs de renom, avec notamment NRJ Mobile et CIC Mobile.

En France, les opérateurs virtuels pouvaient déposer une demande auprès de l’ARCEP, en démontrant le déficit que leur infligerait le respect des nouveaux tarifs.

La situation est d’autant plus dérangeante pour les clients français de ces opérateurs n’ont pas annoncé à leurs clients qu’ils continueraient à appliquer des frais d’itinérance à l’étranger après le 15 juin 2017.

Par ailleurs, les tarifs appliqués en roaming par la plupart de ces opérateurs virtuels resteront relativement bas, avec une facturation de seulement 0,77 centime par Mo de surf chez CIC Mobile.

Rappelons qu’en Belgique, un seul opérateur virtuel a obtenu une dérogation auprès de l’IBPT.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.