Roaming : VOO est le seul opérateur à avoir obtenu une dérogation en Belgique

L’IBPT – l’Institut belge des services postaux et des télécommunications – nous a confirmé que VOO était le seul opérateur à avoir obtenu une dérogation au roaming en Belgique.

Crédit photo : Belga
Crédit photo : Belga

Contrairement à Proximus, Orange et Base, qui sont tenus légalement à supprimer intégralement les frais de roaming, les opérateurs virtuels (ou MVNO) ne devront pas totalement se plier aux règles mises en place par la Commission Européenne. Ceux-ci peuvent en effet demander une dérogation auprès de l’IBPT – l’Institut belge des services postaux et des télécommunications – pour pouvoir appliquer des limites d’utilisation quotidiennes à leurs clients.

Le mois dernier, VOO nous avait ainsi confirmé l’instauration de limites quotidiennes pour ses clients.

Dans la pratique, les clients de VOO qui voyageront à l’étranger pourront tout de même passer 60 minutes d’appel, envoyer 60 SMS et utiliser 200 Mo de surf chaque jour, sans être sanctionnés. Les minutes d’appel, SMS et Mo utilisés dans ce cadre seront déduits de leur abonnement.

Au-delà de ce seuil, VOO leur facturera 1,2 cent par SMS supplémentaire, 0,7 cent par Mo de surf et 3,8 cents par minute d’appel.

VOO serait officiellement le seul opérateur à avoir obtenu une dérogation auprès de l’IBPT. Mobile Vikings et Scarlet ont décidé de n’appliquer aucune barrière à leurs clients, tandis qu’Aldi a choisi de se retirer de ce marché.