Roaming : les plafonds pourraient être encore plus bas que prévu

Le Parlement européen voudrait baisser encore plus les frais de roaming.

© AFP
© AFP

Le 15 juin 2017 verra les coûts de roaming en Europe disparaître. En d’autres mots, quel que soit le pays où l’utilisateur/l’abonné se trouve : un appel aura le prix d’un appel national. Le but est de permettre à un touriste par exemple de limiter ses frais de roaming. De cette façon, pas de mauvaise nouvelle à découvrir lors du retour de vacances.

Pour concrétiser cette mesure, la Commission européenne a choisi d’imposer le plafonnement des tarifs aux opérateurs de manière à ce que ceux-ci n’augmentent pas les prix de leurs forfaits. Dans les faits, la Commission abolit sur une période de quatre mois les frais de roaming après laquelle les opérateurs auront le droit d’imposer un surcoût.

Ce dernier devant rester sous le plafond décidé par l’Union européenne.

Et si la Commission européenne tablait sur 0,04€/minute pour les appels et 0,01€ pour les SMS, le Parlement, quant à lui, propose des prix encore plus bas pour les appels : 0,032€ par minute. Pour les SMS, pas de changement par rapport à ce que propose la Commission.

Pour les données mobiles, il était question de 8,5€ par Go mais c’est un système progressif qui a finalement été adopté :
7,75 € /Go dès le 15/06/2017
6 € /Go dès le 01/01/2018
4,5 € /Go dès le 01/01/2019
3,5 € /Go dès le 01/01/2020
3 € /Go dès le 01/01/2021
2,5 € /Go dès le 01/01/2022

Ces mesures seront d’application dès que la commission de l’industrie, les ministres nationaux et l’ensemble du Parlement les auront validées.