Drew Barrymore et Timothy Olyphant tiendront les premiers rôles de cette savoureuse comédie horrifique lancée le 3 février sur Netflix.

santa clarita

Sheila et Joel Hammond forment un couple à l’apparence lisse et au quotidien routinier. Parents de deux enfants qu’ils élèvent dans une banlieue proprette de Los Angeles, ils gagnent leur vie comme agents immobiliers. Mais un événement va soudainement bouleverser leur vie et, bizarrement, redonner un coup de fouet à leur vie maritale.

Jusqu’au 17 janvier dernier, “Santa Clarita Diet” se présentait comme une comédie gentillette, mais sans grand intérêt. C’était avant que Netflix en dévoile plus sur l’intrigue à travers une bande-annonce drôle et complètement déjantée. L’événement qui va changer radicalement leur vie est en réalité la transformation inattendue de Sheila en zombie.

Ce revirement de situation relance tout l’intérêt de la série. La famille Hammond va devoir vivre avec les pulsions meurtrières de Sheila, qui développe soudainement un goût prononcé pour la chair fraîche humaine. Au lieu d’abandonner sa femme à son triste sort, Joel décide de tout mettre en oeuvre pour approvisionner son épouse en viande humaine. A la manière de Dexter, célèbre tueur en série de Showtime, ils décident de tuer seulement les personnes qui méritent de mourir. Ce régime emprunté au cannibalisme va transformer Sheila. Débordante d’énergie, elle se montre plus enjouée et sexy que jamais.

Loin de l’esprit de “The Walking Dead”, série qui cartonne à la télévision depuis 2010, “Santa Clarita Diet” tire le potentiel comique de cette situation fantastique en transformant le glauque en blagues déjantées et surréalistes. La comédie permet d’offrir un premier rôle télévisé à Drew Barrymore, actrice révélée en 1982 dans le film de Steven Spielberg “E.T”, et de revoir au petit écran Timothy Olyphant, deux ans après l’arrêt de sa série “Justified”.

AFP