Babylone 2.0 était une page où les membres postaient les photos de leurs conquêtes… à leur insu. 

baby-une-tt-width-604-height-403-crop-0-bgcolor-000000-lazyload-0

Certains groupes privés de Facebook sont difficilement tolérables. Et parmi ceux-ci, on retrouvait “Babylone 2.0”. Dans ce groupe, les membres, essentiellement masculins, postaient des photos de leurs conquêtes d’un soir à l’insu de ces dernières. On apprend que Facebook vient de prendre la décision d’y mettre un terme.

Pour rappel, on y observait des photos de femmes nues avec des commentaires peu respectueux. Et il ne s’agissait pas de l’un de ces groupes réunissant une petite bande d’amis puisqu’on y dénombrait 52.000 membres… Certains de ceux-ci partageaient allègrement des photos volées de leurs copines d’un soir sur le groupe, au plus grand plaisir des autres membres. Les femmes y étaient dénigrées et caractérisées comme de la viande ou des animaux chassés. Par exemple, on pouvait lire ceci :  “C’est pas une bonne pêche, ça les gars ?” ou encore, “C’est très loin de l’avion de chasse qu’on traque tous, certes, mais du haut de mes 27 ans, je ne pouvais refuser ce taudis de 44 ans, juste pour rajouter une ligne sur le CV. Vieille peau, on ne recule pas devant le défi.”

Le secret était la clé de l’existence de Babylone 2.0 : pour y entrer, il fallait non seulement obtenir le consentement des administrateurs mais également connaître l’un des membres déjà acceptés. En fait, si le secret n’en est plus un, c’est parce que l’un des utilisateurs y a invité l’une de ses amies qui a prévenu “2 girls 1 mag”. Ce site s’est empressé de révéler ce qui se tramait dans ce groupe.

Au final, 2 nouveaux problèmes apparaissent suite à la fermeture de ce groupe. Le premier consiste en la création et la prolifération de copies de Babylone 2.0. Autrement dit, d’autres essayent de reproduire ce même style de groupe. On évoque même la création d’un “Babylone 3”. Mais, ce qui interpelle le plus, c’est la façon dont Facebook a laissé passer ce contenu.

Le réseau social va devoir se pencher sur l’affaire, lui qui met un point d’honneur à supprimer des œuvres d’art où un simple téton est apparent… Quant au niveau de la loi, une enquête a été ouverte en Belgique.

Exemples de ce que l'on pouvait observer sur "Babylone 2.0". Crédit : D.R.
Exemples de ce que l’on pouvait observer sur “Babylone 2.0”. Crédit : D.R.

2 Commentaires

Comments are closed.