La startup américaine a annoncé ce weekend souhaiter investir plus de 500 millions de dollars pour créer son propre système de cartographie.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Dépendant de Google pour sa cartographie, Uber va investir 500 millions de dollars pour développer son propre système de cartographie. L’entreprise, qui avait déjà tenté de mettre la main sur HERE, le service de navigation par guidage vocal de Nokia, repartira donc de zéro pour développer sa propre solution. L’objectif, sur le long terme, est bien sûr de se détacher de Google, qui en plus d’avoir la mainmise sur les données utilisées par Uber, facture l’utilisation de son service par les tiers. Sur le long terme, l’investissement pourrait donc rapporter très gros à l’entreprise…

Selon le Financial Times, Uber aurait déjà commencé le déploiement de ses véhicules de cartographie aux Etats-Unis et le Mexique, et l’entreprise américaine devrait rapidement déployer une flotte de véhicules sur le sol européen également.

La nouvelle ne fait que confirmer le divorce entre les deux entreprises. Car si Google était l’une des premières multinationales à investir dans la startup Uber, l’entreprise s’en est progressivement détachée et est même devenue une concurrente directe du géant du Web dans plusieurs secteurs. Elle développe actuellement sa propre technologie de voiture autonome, tandis que Google s’est lancé dans le développement d’un service qui devrait venir concurrencer Uber d’ici quelques années.