5 ans après la chute de Megaupload, Kim Dotcom veut rebâtir son empire avec un nouveau service

Kim Dotcom, le millionnaire allemand arrêté en 2012 par la police néo-zélandaise et toujours sous la menace d’une extradition, devrait bientôt lancer un nouveau service de stockage dans le cloud reprenant dans les grandes lignes le concept de Megaupload.

kim dotcom

Cinq ans après la fermeture de Megaupload, Kim Dotcom n’a toujours pas été extradé vers les Etats-Unis. L’homme d’affaires allemand, aux mains avec la justice américaine et néo-zélandaise depuis des années, vient même d’annoncer sur Twitter l’ouverture prochaine d’un nouveau service de stockage cloud qui offrira jusqu’à 100 Go d’espace de stockage gratuit aux internautes, permettra de synchroniser ses données sur plusieurs machines et n’imposera aucune limite de transferts aux utilisateurs.

Le millionaire, qui avait déjà tenté un retour triomphal sur le marché du cloud avec “Mega” en 2013, et enduré un cuisant échec après l’acquisition de sa startup par une firme chinoise, lance aujourd’hui une nouvelle tentative de récupérer sa gloire passée avec un service se rapprochant davantage de Megaupload au niveau de son fonctionnement.

L’initiative ne devrait bien entendu guère être très appréciée de la justice américaine, qui cherche toujours par tous les moyens légaux à faire extrader le millionaire, qui, de son côté, voit ce nouveau service comme un joli pied de nez à l’administration américaine, comme l’atteste son tweet, accompagné du hashtag #5thRaidAnniversary.

Pour l’heure, Kim Dotcom n’a toutefois pas donné de précisions sur le fonctionnement du service, son financement ni la date à laquelle il serait disponible.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.