Après son Messenger, Facebook force ses membres à installer une seconde application sur leurs mobiles. Dès le mois de juillet 2016, le réseau social supprimera les photos privées des membres qui utilisaient le réseau social comme un service de stockage cloud. Pour récupérer ses photos personnelles, il faudra installer l’application Moments sur son smartphone.

moments

Selon plusieurs membres du réseau social, Facebook aurait commencé à contacter les utilisateurs du service pour les avertir de la suppression imminente de certaines de leurs photos. Dans son message, le réseau social indique que ceux qui n’ont pas installé l’application Moments sur leur smartphone ne pourront pas récupérer les photos privées de leur compte. Cette application, qui permet de visualiser les photos sauvegardées sur son compte Facebook, fera désormais partie des application satellites incontournables du réseau social, au même titre que Messenger.

Bien sûr, les menaces ne concernent que ceux qui utilisaient le réseau social comme un service de stockage cloud pour sauvegarder toutes leurs photos personnelles. Ceux qui sauvegardent leurs photos et les partagent avec leurs amis ne sont donc en théorie pas concernés par ces menaces. Reste que la politique du réseau social a de quoi soulever quelques questions…

Comme il l’avait fait pour imposer sa messagerie instantanée, Facebook use et abuse de son autorité pour forcer les utilisateurs à installer l’application Moments sur leurs mobiles. Une pratique plus que douteuse qui vise uniquement à rentabiliser le développement d’une application complémentaire.

Depuis plusieurs années, Facebook cherche en effet à développer son offre en proposant de nombreuses applications mobiles complémentaires à ses services. La plupart n’ont néanmoins pas rencontré un franc succès, raison pour laquelle le réseau social n’a d’autre solution que de forcer les utilisateurs à les installer sur leurs appareils.

D’après l’email envoyé aux membres du réseau social, l’application Moments sera indispensable pour télécharger des copies de ses photos privées sur son smartphone à partir du mois de juillet 2016. Ceux qui ne l’installeront pas sur leur smartphone ne pourront donc pas récupérer leurs photos avant leur suppression. Si ce n’est déjà fait, songez donc à faire le tri rapidement à travers vos albums, et à enregistrer une copie de vos photos sur un service cloud comme Dropbox, Google Drive ou OneDrive.

1 COMMENTAIRE

  1. Ça force l’installation d’applications aux conséquences sur la vie privée assez douteuses (quand on décompile la version android, c’est édifiant), et ça ose se plaindre du FBI, NSA et consorts par la suite. Belle mentalité.

    De toute manière, utiliser facebook pour stocker des photos (n’importe quel contenu en fait) est la pire idée qui soit. Le site “optimise” systématiquement les images. Pas en terme de qualité d’image, mais d’espace de stockage.
    Pour le coup, les services de google sont bien mieux faits: possibilité de garder l’image originale, gestion des infos exif…

    Ensuite, une photo n’est jamais privée sur facebook… Quand on lit leurs CGU, ceux-ci s’accordent une licence “non exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale” sur tout contenu protégé par droits de licence intellectuelle. Droit d’auteurs, droit à l’image? Bye bye.

Comments are closed.