Plus précisément, ce serait l’activité Web du groupe qui intéresserait Verizon, qui serait l’un des rares enchérisseurs encore en lice pour l’acquisition du groupe informatique.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Après un premier tour de table, Yahoo s’apprêterait aujourd’hui à prendre une décision sur la société qui avalera sa division “Web”. Le groupe américain, qui a décidé de se séparer de son moteur de recherche, aurait déjà rejeté les offres de plusieurs acteurs parmi lesquels l’opérateur AT&T, Alphabet (la société mère de Google) et Comcast.

Selon la rumeur, l’opérateur américain Verizon serait désormais le grand favori. Il aurait fait une offre d’acquisition de 3 milliards de dollars au géant du web.

Pour l’heure, aucune précision sur l’accord entre les deux entreprises, ni sur les objectifs de Verizon. L’attente ne devrait cependant pas être très longue puisque selon des sources proches du dossier, Yahoo serait sur le point de prendre sa décision.