En Suisse, le propriétaire d’une berline électrique de la marque Tesla qui avait activé le mode Autopilote de son véhicule a eu la surprise d’emboutir une camionnette à l’arrêt sur la bande de gauche. Le système de pilotage automatique de son véhicule n’aurait pas fonctionné de manière efficace.

Crédit photo : DR
Crédit photo : DR

Propriétaire d’un Model S depuis quelques mois, Andreas Thompson était jusqu’à présent très satisfait de son achat. Adepte du mode autopilote, qui permet de rouler de manière beaucoup plus zen sur l’autoroute – notamment durant les embouteillages, le Suisse reconnaît avoir accordé trop de confiance au système de pilotage automatique de son véhicule.

Son véhiculé, pourtant bardé de capteurs et de caméras, n’a pas remarqué la présence d’une camionnette à l’arrêt sur la bande de gauche. Le choc a heureusement été très faible grâce à la vitesse limitée du véhicule, qui circulait à 20km/h au moment de l’incident. Si le conducteur regrette de ne pas avoir agi plus tôt, il indique cependant que le comportement exceptionnel de son véhicule au quotidien lui avait fait progressivement perdre sa vigilance.

La marque américaine se décharge bien sûr de toute responsabilité, tout en indiquant que le mode autopilote est toujours en version bêta. En d’autres termes, pas question de somnoler au volant lorsque ce mode de conduite est activé. Reste que ce petit incident soulève de nouveau la question du danger de la conduite automatisée. Car si dans la vaste majorité des cas un pilote automatique commettra moins d’erreurs qu’un conducteur, il n’est pas impossible qu’un système automatisé pousse le conducteur à l’accident…