Huawei présentait mercredi son nouveau porte-étendard, le fameux P9. Pour séduire le grand public, le géant chinois a choisi de s’associer au spécialiste allemand de la photo, Leica, qui a tenté de repenser entièrement la photographie mobile, avec brio.

p9

Elégant, le nouveau P9 de Huawei est également un smartphone qui se caractérise par ses excellentes performances en photographie. « Nous voulions amener la photographie à un nouveau niveau » explique Richard Yu, le PDG de Huawei. « C’est pourquoi nous sommes très fiers d’annoncer avec une marque prestigieuse comme Leica. » Le spécialiste allemand de la photographie l’affirme, il partage les mêmes valeurs que le groupe chinois. « Je pense que c’est une alliance très spéciale pour nous » explique le PDG de Leica. « C’est une alliance stratégique sur le long terme. Une alliance entre deux entreprises qui partagent la même vision. » En s’associant avec Leica, Huawei entend faire un bond de géant dans la photographie mobile.

Car si le capteur du smartphone est toujours fabriqué par Sony, la lentille, elle, a été entièrement imaginée par Leica. Comme son rival Samsung, Huawei a choisi d’intégrer un double capteur à son smartphone. Une approche qui permet d’améliorer considérablement la qualité des photos dans les environnements sombres, mais aussi d’accélérer la mise au point de la caméra. L’originalité vient ici des lentilles – H 11 : 2.2./27, imaginées par Leica, qui intègrent un senseur plus large que ceux de la concurrence, et se composent d’un capteur couleur et d’un capteur monochrome, qui laisse entrer beaucoup plus de lumière qu’un capteur traditionnel. Grâce à cette innovation, le capteur du P9 laisserait rentrer près de deux fois plus de lumière que le capteur du Galaxy S7.

La lentille imaginée par Leica serait également capable de créer un « bokeh » – comprenez par là un arrière-fond flouté – beaucoup plus intense que les autres lentilles de smartphones grâce à ce même capteur monochrome.

Enfin, Leica a également entièrement relooké l’application Photo du P9, en ajoutant de nombreux filtres graphiques, une interface « pro », qui permet de paramétrer manuellement les réglages de l’appareil photo et en intégrant le fameux mode noir et blanc, qui a fait la réputation du géant allemand.

Le résultat semble tout bonnement époustouflant, même s’il faudra probablement attendre de pouvoir tester le smartphone par nous-même pour nous faire une idée sur les performances du P9 en photographie.

p92

Pour ce qui est de la caméra frontale, Huawei n’apporte cependant aucune modification à la configuration du P9, qui hérite du même capteur de 8 mégapixels que son ainé. Et c’est sans doute le plus gros regret que l’on aura vis-à-vis de ce nouveau modèle, qui aurait pu prendre une grosse longueur d’avance sur la concurrence en introduisant un double-capteur frontal pour les selfies…

Au niveau des spécificités, Huawei s’aligne sur la concurrence, avec un superbe écran Full HD de 5,2 pouces, le nouveau processeur Kirin 955, 3 Go de RAM et 32 Go d’espace de stockage. Le géant chinois introduit cependant quelques petites nouveautés, avec tout d’abord un capteur d’empreinte digitale numérique, placé juste en-dessous de l’appareil photo, plus rapide et performant que celui du Mate 8, mais aussi le fameux port USB de type-C, réversible, et qui permet de recharger le smartphone en un temps record.

Pour ce qui est de la batterie, le P9 s’en sort sensiblement mieux que la concurrence, avec une batterie de 3.000 mAh, qui devrait permettre aux utilisateurs de tenir un peu plus d’une journée avec une charge complète.

Comme toujours chez Huawei, le smartphone est livré avec deux ports SIM, dont l’un peut se convertir également en port microSD.

Plus élégant que son ainé, le P9 affiche également un look résolument plus moderne, avec un écran presque sans bordures, un boitier en aluminium beaucoup plus résistant que celui du P8 et un look calqué sur celui du Mate S, avec en sus, l’introduction de la marque « Leica », au dos de l’appareil, près de l’appareil photo. Iconique, le P9 a tout pour plaire.

On notera d’ailleurs qu’en dépit des nombreuses nouveautés, Huawei est resté très sage au niveau des prix puisque le P9, dans sa version 32 Go, sera disponible à un tarif de 549€, soit 150 de moins que le Galaxy S7… Ceux qui le souhaitent pourront opter pour une version de luxe, livrée avec cette fois 4 Go de RAM et 64 Go d’espace de stockage, et proposée cette fois à un tarif de 649€.

Comme à son habitude, Huawei dégaine également une version « Plus », dotée d’un écran Force Touch sensiblement plus grand (5,5 pouces contre 5,2 pour le modèle standard) et d’une batterie de plus haute capacité, qui lui permettra de tenir jusqu’à une journée et demi avec une seule charge. Cette fois, le prix atteindra cependant 749€.

Le P9 et sa variante de luxe arriveront en Belgique dès le 16 avril prochain.

Le P9 Plus sera quant à lui disponible chez nous dès le 20 mai 2016.