Une facture de près de 78.000 euros après un séjour à l’étranger

Un agent immobilier parti en vacances avec sa fille en République Dominicaine a eu la désagréable surprise de recevoir une facture de 77.686,20€ dans sa boite aux lettres. Une note très salée qu’il ne parvient pas à expliquer.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Selon son opérateur, Bouygues Telecom, l’homme aurait abondamment utilisé son smartphone durant son séjour en République Dominicaine, en téléchargeant pour près de 24 Go de données. Des accusations niées en bloc par l’agent immobilier, qui affirme avoir utilisé de manière très occasionnelle son smartphone durant son séjour. Selon lui, les seuls volumes importants transférés auraient été quelques photos de sa fille, partagées sur les réseaux sociaux. Soit quelques Mo de données tout au plus.

L’opérateur téléphonique justifie la note très salée par le prix exorbitant du Mo de données en République Dominicaine, qui atteint les 10€ par méga.

Pour éviter un scandale dans les médias, l’opérateur téléphonique a accepté de réduire la facture à une note de 20.000€, un montant qui correspondrait, selon Bouygues Telecom, à la somme due par la compagnie à l’opérateur local. Une offre que l’agent immobilier a poliment refusée. L’avocat de l’agent immobilier a indiqué qu’il ne comptait pas laisser son client régler cette facture, pointant du doigt quelques anomalies. Selon lui, son client n’aurait jamais reçu de SMS indiquant qu’il venait de dépasser certains paliers. L’opérateur a réagi en bloquant la ligne de son client et de ses quatre associés.

Une mésaventure qui nous rappelle qu’aujourd’hui encore, les opérateurs téléphoniques se servent très copieusement grâce aux factures de roaming, qui demeurent paradoxalement l’une des plus grosses barrières à l’utilisation d’un mobile à l’étranger. Dans le cas de Bouygues Telecom, 75% des frais de roaming ne seraient en réalité que purs profits pour l’opérateur téléphonique.