L’avenir de la mobilité selon Nissan passe par la semi-autonomie et l’électricité (vidéo)

Le constructeur pense que dans la ville de demain, les voitures électriques seront capables de puiser leur énergie dans le réseau électrique mais aussi d’en redistribuer.

nissan
Crédit photo: DR

Nissan a annoncé, lors du Salon automobile de Genève, le lancement de la production de série de ses premières voitures à conduite semi-autonome. Le constructeur en aussi profité pour dessiner les contours de sa vision de la mobilité à moyen terme.

Comme tous les grands constructeurs, Nissan propose une vaste gamme de fonctionnalités de sécurité à bord de ses véhicules, comme le freinage automatique d’urgence.

Mais il veut cependant devenir le premier à proposer sa technologie Piloted Drive au plus grand nombre. Il commencera cette année au Japon puis en Europe en 2017, lorsque son dernier crossover Qashqai sera commercialisé.

“Nous prenons la technologie trouvée habituellement dans les voitures premium pour la rendre accessible à des millions d’automobilistes”, a expliqué Paul Willcox, président de Nissan Europe.

La technologie Piloted Drive permet de garder une vitesse constante et une distance de sécurité et offre une aide à la conduite sur autoroute mais ne permet pas encore de naviguer entre les différentes voies de façon autonome.

La transition vers cette technologie va se faire progressivement et intègrera de nouvelles fonctionnalités chaque année, jusqu’à 2020 où elle devrait proposer plus d’autonomie sur autoroute et même en ville.

Nissan a par ailleurs annoncé un partenariat avec l’illustre cabinet d’architectes Foster + Partners pour envisager l’avenir de la mobilité. Ensemble ils étudieront comment les voitures, les communautés et les infrastructures peuvent former un plus grand nombre de connexions réciproques une fois que les technologies de batteries rechargeables auront progressé et que toutes les voitures seront connectées et autonomes.

“De nombreuses réponses aux défis auxquels nous devons faire face dans nos villes actuellement résident dans la technologie. Cependant, la vraie force découle de l’intégration des technologies entre elles et avec le monde qui nous entoure”, précise Paul Willcox.

Nissan, comme Ford, General Motors et Volkswagen, regarde au-delà de la simple production de voitures. Nissan pense par exemple que dans la ville de demain, les voitures électriques seront capables de puiser leur énergie dans le réseau électrique mais aussi d’en redistribuer. Elles pourront servir de générateurs électriques mobiles et dispenser de l’énergie propre lorsque nécessaire.

C’est ce même concept de voiture génératrice d’énergie que Nissan compte explorer avec Foster + Partners.

“L’intégration des technologies zéro émission dans l’environnement construit est essentiel pour créer des villes plus intelligentes et durables. Cet engagement doit s’étendre bien au-delà des voitures — il doit figurer au coeur de tout ce que nous faisons”, a noté David Nelson, l’un des responsables du Design chez Foster + Partners.

Avec AFP.

Vidéo:



_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.