Passer des coups de fil pendant un long vol ne devrait bientôt plus relever d’un scénario futuriste. La Swiss Airlines vient d’annoncer le lancement d’une expérimentation d’une année pour la mise en service de la téléphonie en itinérance. Autre annonce : l’installation du Wi-Fi dans toutes les classes de son nouvel appareil, le Boeing 777-300er.

©AFP
©AFP

La compagnie aérienne suisse, qui appartient à la maison mère Lufthansa, attend de recevoir neuf Boeing 777-300ER, dès le mois de février. L’arrivée de ces appareils flambant neufs ouvre la voie à de nouveaux services, dont jouiront les passagers.

Internet en piste

La connexion Internet apparaît comme l’avancée technologique la plus attendue des voyageurs. Qui n’a jamais rêvé de surfer sur la toile pour passer le temps durant un long vol, lorsqu’il a écumé toute la bibliothèque cinématographique de la compagnie ? Les trois classes bénéficieront d’une connexion haut débit sans fil lors de vols long-courriers. La Swiss proposera trois solutions pour rester connecté, même au-dessus des nuages.

Les passagers qui n’auront besoin que de vérifier leurs e-mails et surfer brièvement pourront opter pour la formule de 20 Mb, à 9 francs suisses (soit environ 8 euros). Un package plus important, à 50 Mb (19 francs suisses, soit environ 17 euros), permettra de se connecter aux réseaux sociaux et d’utiliser plus longuement Internet. Les plus accros ne manqueront pas la formule à 120 MB (39 francs suisses, soit environ 35 euros), qu ne permet cependant pas le visionnage en streaming. Enfin, la compagnie a prévu un package à 50 MB gratuit pour ses passagers de la première classe.

Pour l’heure, seuls les Boeing 777-330ER disposeront d’internet à bord, à compter de l’été prochain. Les vols vers Hong Kong, Bangkok, Los Angeles, San Francisco, Sao Paulo et Tel-Aviv seront les premiers à le proposer. La compagnie étudie la possibilité d’étendre, ou non, le service à ses autres appareils, comme les Airbus A330s et A340s.

À ce jour, seule une poignée de compagnies aériennes offrent la connexion Wi-Fi à leurs passagers. C’est le cas d’Emirates, de JetBlue, d’AirChina ou encore de Norwegian.

Le mobile à bord en itinérance

Par ailleurs, les passagers de la Swiss pourront prochainement passer des coups de fil ou envoyer des textos à bord des appareils de la Swiss grâce à la téléphonie en “roaming”.

Quelques conditions s’imposeront toutefois. Cette utilisation ne sera en effet autorisée qu’au moment des vols de nuit et à l’heure des repas. Aucune information sur le coût du service n’est pour le moment dévoilée.

AFP