31% des tweets des internautes belges sont favorables à Daesh

Si les attentats de Paris ont beaucoup marqué la population belge, pas moins de 31% des tweets des internautes belges seraient favorables à Daesh, selon des chiffres rapportés par le journal britannique The Guardian.

daesch

Publiés en janvier dernier par le journal britannique The Guardian mais passés totalement inaperçus, les chiffres du Guardian font aujourd’hui la joie des médias occidentaux. Le journal allemand Die Welt a repris cette semaine les statistiques de l’enquête pour tenter de comprendre comment Daesh s’est enraciné en Europe. Et malheureusement pour notre petit pays, il semblerait que la Belgique accueille un très grand nombre de sympathisants à l’Etat Islamique.

Selon le Guardian, 31% des tweets des internautes belges seraient favorables à Daesh. Plus inquiétant, la Belgique compterait davantage de sympathisants à l’Etat Islamique que ses pays limitrophes, que sont la France (21%), le Royaume-Uni (24%) et l’Allemagne (16%). La Belgique se classerait même en troisième position des pays comptant le plus de twittos favorables à la cause de Daesh, juste derrière le Pakistan (35%) et le Qatar (48%).

Certes, les données recueillies par le Guardian ne doivent pas être prises au pied de la lettre puisque la twittosphère n’est pas totalement représentative de la population d’un pays, et que le classement est basé sur le nombre de tweets et non pas le nombre de twittos. En d’autres termes, il suffit que certains membres de la twittosphère d’un pays arrosent quotidiennement le réseau pour que les statistiques soient faussées… Néanmoins, les données recueillies par le Guardian permettent de mieux comprendre comment la Belgique en est venue à jouer un rôle majeur dans les attentats de Paris.

Le classement du journal britannique permet également de vérifier que, contrairement aux idées reçues, les internautes des pays musulmans ne sont pas forcément les plus favorables à la cause de Daesh, puisque l’on retrouve trois pays européens dans le Top 10 du Guardian et que ni la Syrie, ni l’Irak, ne figurent dans ce Top 10.

Accusée d’être un nid de terroristes, la commune de Molenbeek a lancé une véritable chasse aux sorcières et le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, s’est engagé à “nettoyer la commune de Molenbeek”.