Le géant taïwanais du mobile HTC a annoncé en fin de semaine dernière un nouveau plan de restructuration qui prévoit le licenciement de 15% des effectifs du groupe. Dans son communiqué, HTC indique également qu’il ne dévoilera plus de chiffres prévisionnels pour éviter de voir son action dégringoler en bourse.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

En difficulté depuis plusieurs années, HTC a dévoilé la semaine dernière des résultats en forte baisse. Le groupe taïwanais a vu son chiffre d’affaires reculer de près de 35% au dernier trimestre, et enregistre une perte nette de 125,5 millions. Une situation délicate à laquelle le groupe a réagi en annonçant une nouvelle restructuration qui lui coûtera 15% de ses effectifs.

Paradoxalement, toute la stratégie de HTC semble aujourd’hui se reposer sur son nouveau flagship, le HTC One A9, qui sera disponible en magasin d’ici quelques jours. Reprenant quasi à l’identique le design de l’iPhone, le smartphone de HTC se caractérise notamment par des spécificités en-deçà de la moyenne et un prix de vente sensiblement plus attractif que par le passé. S’il semble plutôt prometteur, le smartphone de HTC risque de se heurter à une concurrence très féroce en cette fin d’année, Microsoft, Sony, BlackBerry et Huawei prévoyant tous de renouveler le haut de gamme avant les fêtes de fin d’année…