Le nombre des cyberattaques contre les entreprises a augmenté de 38% dans le monde ces douze derniers mois, selon une étudedu cabinet de conseil PricewaterhouseCoopers (PwC) publiée jeudi.

La France est particulièrement touchée par la cybercriminalité. ©Michelangelus/Shutterstock.com
La France est particulièrement touchée par la cybercriminalité.
©Michelangelus/Shutterstock.com

La France est particulièrement touchée par la cybercriminalité, puisque le nombre de cyberattaques y a progressé de 51% en un an, avec 21 incidents par jour, tandis que les pertes financières estimées, imputables à ces incidents, ont bondi de 28%, à 3,7 millions d’euros par entreprise en moyenne, selon l’étude.

Sur le plan mondial, les attaques ont été moins violentes, les pertes estimées ayant baissé de 5% en moyenne en un an, à 2,5 millions de dollars par entreprise.

“Ce qui ne peut pas être protégé peut être assuré”, note PwC, qui estime que le marché mondial de la cyberassurance (pour atténuer les effets financiers d’une cyberattaque) va tripler d’ici 2015, à 7,5 milliards de dollars.

La majorité des menaces – 34% des sources des incidents recensés dans le monde comme en France – vient d’employés de la compagnie attaquée, selon l’étude menée du 7 mai au 12 juin auprès de plus de 10.000 responsables de 127 pays. Une part grandissante des attaquants vient des fournisseurs et prestataires de service, toujours selon l’étude.

AFP