Alors que Daimler, Audi et BMW sont en pleines négociations pour acquérir le département cartographie Here de Nokia, TomTom et Bosch ont révélé qu’ils travaillaient conjointement au développement de cartes très précises et sur les spécifications qui permettront aux voitures autonomes de les lire.

A en croire TomTom, une précision au décimètre près serait nécessaire ainsi que plusieurs couches d'information pour les prochaines cartes. ©Stephen VanHorn/shutterstock.com
A en croire TomTom, une précision au décimètre près serait nécessaire ainsi que plusieurs couches d’information pour les prochaines cartes.
©Stephen VanHorn/shutterstock.com

Les cartes numériques auxquelles nous accédons quotidiennement depuis nos smartphones et GPS ont changé la vie des conducteurs et des piétons désorientés ces dernières années.

Même si elles serviront de base pour les nouveaux systèmes de navigation embarquée qui permettront aux voitures de rejoindre, sans conducteur, n’importe quelle destination, avant cet avènement il faudra tout de même que ces cartes deviennent plus fiables.

“La conduite autonome sur autoroute ne sera possible qu’à partir de 2020 grâce à des cartes ultra-précises”, a lancé Dirk Hoheisel, l’un des pontes de Bosch.

Mais de quelle précision parle-t-on ? A en croire TomTom, une précision au décimètre près serait nécessaire ainsi que plusieurs couches d’information. La première n’est autre que l’itinéraire, la deuxième offrira par exemple la précision nécessaire pour que la voiture puisse déterminer par elle-même si elle est dans une allée ou une route.

Un troisième niveau d’informations fournira les limitations de vitesse, les marquages au sol, les pentes et les virages. On notera que tous ces niveaux d’information travailleront conjointement avec les capteurs du véhicule afin de calculer exactement la voie à suivre à la perfection. Ce sont sur ces couches que travaillent actuellement les différentes entreprises pour optimiser les informations de navigation.

“D’ici fin 2015, nous voulons avoir en notre possession de nouvelles cartes de haute précision pour la conduite autonome sur les autoroutes (…) en Allemagne”, a noté Jan Maarten de Vries, vice-président du département automobile de TomTom. Après cela, les entreprises développeront des applications similaires pour le reste de l’Europe et d’Amérique du Nord.

Les informations de cartographie en temps réel sont tellement cruciales à l’avènement de la conduite autonome, il n’est donc pas étonnant qu’Audi, Mercedes-Benz et BMW soient actuellement en pourparlers pour acquérir Here de Nokia, et cela explique aussi pourquoi Google a réussi à enregistrer plus de 1 million de miles en conduite autonome aux États-Unis ces derniers mois.

Les flottes en charge de la cartographie pour TomTom sont constamment sur les routes pour enregistrer des données et mettre à jour les cartes existantes, et on notera que les aptitudes de Nokia sont meilleures que celles de Google pour suivre les changements géographiques des routes. De son côté, Bosch utilise déjà les cartes de TomTom lors de ses tests de conduite autonome sur autoroutes, tant en Allemagne qu’aux États-Unis.

AFP