Toutes les grandes gares françaises équipées en Wi-Fi d’ici la rentrée 2015

La SNCF annonce que fin juin 2015 quelque 51 gares proposent un accès au Wi-Fi gratuit aux voyageurs et que ce nombre va passer à 128 d’ici la fin de l’été. Ce déploiement, qui concerne les plus grandes gares de France et qui a commencé début 2014, a pris du retard puisque l’objectif initial était de les équiper dès février 2015.

Paris-Montparnasse est l'une des 51 gares qui disposent déjà d'une connexion Wi-Fi à disposition des voyageurs.
Paris-Montparnasse est l’une des 51 gares qui disposent déjà d’une connexion Wi-Fi à disposition des voyageurs.

En partenariat avec l’opérateur de solutions WiFi Nomosphère, la SNCF équipe déjà 51 de ses plus grandes gares parmi lesquelles toutes celles de Paris, à l’exception d’Austerlitz, mais aussi Lille, Marseille Saint-Charles, Lyon Saint-Exupéry, Bordeaux, Toulouse, Strasbourg et Rennes. Fin septembre 2015, ce sont pas moins de 128 gares qui devraient pouvoir proposer un accès gratuit et illimité à leurs voyageurs.

Plus de 70 nouvelles gares vont donc bientôt pouvoir proposer ce service, à commencer par Lyon-Perrache, Aix TGV, Nantes, Nice, Toulon, Grenoble, Rouen, Brest, le Futuroscope, la Rochelle, Pau ou encore Montpellier.

L’offre ainsi mise en place permet de surfer gratuitement en Wi-Fi, via un débit toutefois assez faible de 512kbps et avec en contrepartie l’obligation de visionner une publicité toutes les 20min. Un accès haut débit (2Mbps) est également proposé, contre un formulaire à remplir et une seule vidéo à regarder.

Une fois cette étape franchie, l’idée est ensuite de pouvoir équiper des trains avec une connexion 4G. Paris-Lyon et Paris-Bordeaux pourraient ainsi expérimenter cette technologie d’ici 2017. Actuellement, les trains connectés bénéficient d’une connexion satellitaire.

Du côté des aéroports, Aéroports de Paris propose déjà une connexion Wi-Fi gratuite et illimitée à l’ensemble de ses passagers, malgré une vitesse de connexion bridée sous 1Mbps. Une offre Premium devrait toutefois être proposée avec notamment un débit optimisé. Ce service vise surtout le confort des passagers étrangers, en partance ou en transit à Paris-Charles de Gaulle ou Orly, et qui ne peuvent pas bénéficier du réseau 3G/4G français.

Dans le reste de la France, de plus en plus d’aéroports, à l’image de ceux de Nice ou de Rennes, proposent également ce type de service.

AFP