Selon une enquête mondiale de Kaspersky Labo et B2B International, près d’une personne sur quatre (24%) ont déjà subi une perte irrécupérable de leurs données sauvegardées.

29% des personnes interrogées avouent ne prendre aucune précaution particulière pour sauvegarder leurs données. ©Kotomiti Okuma/shutterstock.com
29% des personnes interrogées avouent ne prendre aucune précaution particulière pour sauvegarder leurs données.
©Kotomiti Okuma/shutterstock.com

Face à l’abondance des données personnelles, les utilisateurs souhaitent conserver des copies de leurs données confidentielles. 92% sauvegardent bien leurs messages privés, leurs photos, leurs mots de passe ou leurs données financières. Mais ils ne sont que moins d’un tiers à penser à faire des copies de leurs sauvegardes.

29% des personnes interrogées avouent ne prendre aucune précaution particulière dans ce sens et 11% ne prévoient même pas de le faire à l’avenir.

Or, 24% des gens ont déjà perdu des données en raison d’un support perdu, endommagé ou volé. Une mésaventure qui est arrivée à un quart des personnes qui ont pris comme habitude de sauvegarder à l’aide de supports physiques tels que les disques durs et les mémoires flash. Ce type de sauvegarde est la plus répandue, utilisée par 87% des utilisateurs. Seuls 12% font appel à service Cloud.

L’enquête a été menée en ligne en mai et juin 2014 dans 23 pays auprès de 11.135 personnes âgées de 16 ans et plus.

AFP