Lenovo ne cesse d’innover et d’asseoir sa domination sur un marché du PC maussade

Alors que les ventes de PC dans le monde continuent de chuter (-5,2% au 1er trimestre 2015 selon Gartner), un constructeur parvient à tirer, encore et toujours, son épingle du jeu : le chinois Lenovo.

lenovo2

Désormais, près d’un ordinateur sur cinq vendu dans le monde est un Lenovo. Le constructeur chinois a ainsi vendu 13,5 millions de machines en trois mois pour une part de marché de 18,9%. Il devance HP (12,4M, 17,3%), Dell (9M, 12,6%), Asus (5,3M, 7,4%) et Acer (5,1M, 7,2%).

Une incroyable success-story

Fondé en 1984 par un groupe d’ingénieurs de Pékin, le constructeur chinois tend à s’internationaliser lorsqu’il adopte en 2003 le nom international de Lenovo (inspiré de l’anglais “legend” et du latin “nova”). Déjà fortement implanté en Chine, le fabricant se taille une réputation à l’échelle mondiale en rachetant en 2005 la branche des ordinateurs personnels d’IBM, la fameuse gamme des Thinkpad.

Sous l’impulsion de son nouveau PDG, Yang Yuanqing, Lenovo s’implante dans les marchés émergents tout en cassant les prix. D’un autre côté, le fabricant ne cesse d’innover et propose dès 2012 une solution hybride unique en son genre, baptisée Yoga. Il s’agit d’un ordinateur hybride, capable de se transformer en tablette simplement en rabattant le clavier sur le dos de l’écran. Depuis, Lenovo n’a eu de cesse de décliner ce concept, avec succès.

C’est finalement à l’été 2012 que Lenovo prend pour la première fois pris la tête des ventes de PC dans le monde, devant HP.

Lenovo, qui a racheté Motorola en 2014, est également aujourd’hui le 3e plus gros vendeur de smartphones au monde, toujours selon Gartner.

AFP

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.