Véritable phénomène de mode en 2012, Angry Birds n’est plus que l’ombre de lui-même aujourd’hui. En un an, les revenus liés à la série de Rovio ont chuté de 39,3 millions de dollars à seulement 10,8 millions de dollars.

angry

Enorme succès commercial dès son lancement, Angry Birds avait permis à la petite startup finlandaise Rovio de faire grimper en flèche ses revenus grâce aux nombreux produits dérivés, pour atteindre un pic de 82,7 millions de dollars en 2012.

Deux ans plus tard, les produits dérivés de la licence Angry Birds ne rapportent plus que 10,8 millions de dollars à Rovio. Une perte de revenus importante pour Rovio, que l’entreprise compense par des revenus plus élevés sur les différents magasins d’applications (+16%). Globalement, le chiffre d’affaires de Rovio se porte plutôt bien puisqu’il n’encaisse qu’une chute de 9% et s’élève toujours à 171 millions de dollars.

La firme finlandaise, qui a tenté de diversifier ses activités en lançant de nombreux jeux déclinés de la série Angry Birds, peine à réitérer l’exploit du premier épisode de la franchise, qui reste l’application la plus téléchargée de tous les temps. Plus inquiétant, en dehors de sa franchise Angry Birds, Rovio n’est pas parvenu à développer une autre franchise culte qui permettrait à la firme finlandaise de s’assurer un avenir.

Quant au phénomène Angry Birds, la fièvre du grand public semble s’être estompée. Le film d’animation, basé sur la série de jeux vidéo, pourrait redonner un coup de fouet à la série, mais les coûts de production très élevés du long métrage risquent également de faire quelques dommages collatéraux si le succès n’est pas au rendez-vous.

Si Rovio s’en est globalement plutôt bien tiré en 2014, l’année 2015 risque d’être une année particulièrement douloureuse pour la firme finlandaise, qui devrait voir ses revenus continuer de décliner au fil des mois…