MWC 2015 : Plusieurs start-ups belges au milieu des géants du secteur

Quelques acteurs belges sont présents à l’occasion d’édition annuelle du Mobile World Congress (MWC) à Barcelone. Ils tenteront d’attirer l’attention sur leur technologie.

Crédit photo : DR
Crédit photo : DR

Le Mobile World Congress (MWC) a ouvert ses portes lundi à Barcelone. Tous les géants du secteur des télécoms y sont représentés, à l’exception d’Apple. Quelques acteurs belges tenteront également d’attirer l’attention.

Samsung, Microsoft ou encore Sony ont déployé la grosse artillerie et le visiteur doit s’armer de patience pour tester les dernières nouveautés.

A l’écart de ce combat de géants se trouve le stand de la Belgique, composé de représentants des agences à l’exportation wallonne, bruxelloise et flamande. Outre les locomotives Vasco, Zetes ou encore Imec, quelques start-ups tentent de surfer sur les nouvelles tendances.

Le premier marqueur du salon est le wearable, un dispositif de technologie à porter au poignet qui se décline en styles plus ou moins futuristes. Il en existe même pour animaux.

Parmi les participants belges au MWC figurent deux frères, qui espèrent commercialiser d’ici la fin de l’année Miiya, une montre intelligente pour enfants. Celle-ci permettait aux parents de contrôler l’activité physique de leur progéniture à distance, grâce à leur smartphone.

Les lunettes de réalité virtuelle sont une autre grande tendance de ce salon. Ressemblant à un imposant masque de ski, elles permettent de plonger leur porteur dans un monde ayant toutes les apparences du réel. Le dispositif intéresse tout particulièrement les concepteurs de jeux et l’industrie pornographique.

L’entreprise de Louvain-la-Neuve ActiveMe leur ajoute une dimension marketing. Elle propose ainsi, lors d’événements, des sauts en parachute virtuels au-dessus d’une ville et lors duquel l’utilisateurs est confronté à un certain nombre d’affiches publicitaires.

Enfin, l’événement fait la part belle aux nouvelles applications. Dans ce segment également, les Belges tentent de tirer leur épingle du jeu. Les Gantois de RogerThat ont ainsi conçu une app pour faciliter la communication en entreprise, tandis que la Bruxelloise Quamotion permet aux développeurs de tester la compatibilité de leur application.

Le ministre de l’Agenda numérique Alexander De Croo rendra visite aux exposants belges mercredi.

Avec Belga.