Selon une étude publiée lundi par Facebook, seulement 29,8% des personnes habitant dans des pays en voie de développement se connecteraient au Web au moins une fois par année, contre près de 76,2% dans les pays développés.

© AFP
© AFP

L’étude publiée par Facebook montre des disparités majeures entre les différentes régions du globe, avec un nombre croissant de personnes connectées dans les pays en voie de développement, et des chiffres qui peinent toujours à décoller dans les pays émergents.

Selon Facebook, seulement 29,8% des personnes vivant dans les pays en voie de développement ont l’occasion de se connecter au moins une fois par an au Web, contre plus de 76,2% dans les pays développés. Dans certaines régions du globe, comme l’Afrique sub-saharienne ou l’Asie du Sud, la proportion diminue pour atteindre respectivement 16,9 et 13,7% d’utilisateurs connectés.

La région du globe la plus connectée serait l’Amérique du Nord, avec 84,4% de personnes connectées. L’Amérique du Nord est suivie par l’Europe & l’Asie Centrale (65,4%), l’Amérique Latine (46,7%) et le Moyen-Orient (39%).

Selon Internet.org, si le nombre d’utilisateurs connectés ne cesse d’augmenter, la croissance est en chute libre depuis quatre ans déjà. Alors qu’elle atteignait encore 14,7% en 2010, elle ne serait désormais plus que de 6,6%. Les trois principaux freins au développement d’Internet seraient le manque d’infrastructures dans les pays en voie de développement, les coûts importants et la sensibilisation du public à l’Internet.