Une majorité d’européens (57%) s’avoue inquiet quant à la sécurité de leurs informations personnelles, selon le rapport 2015 sur la protection des données privées publié par l’éditeur de solutions antivirus Symantec.

©Michelangelus/Shutterstock.com
©Michelangelus/Shutterstock.com

81% des adultes interrogés estiment que leurs données ont de la valeur (équivalentes à moins de 1.000 euros pour 57% d’entre eux), ce qui explique que 66% déclarent qu’ils aimeraient pouvoir mieux les protéger, mais ne savent pas nécessairement comment faire. À l’inverse, ils sont 14% à ne voir aucun inconvénient à ce que les entreprises partagent leurs données avec des tiers.

Ce sont les données bancaires dans lesquelles les sondés ont le plus confiance en la sécurité en ligne (66%), devant celles médicales (60%), loin devant toutes celles relatives aux achats en ligne (15%). En conséquence, ils évitent dans la mesure du possible de poster des informations trop personnelles afin de se protéger (57%) et n’hésitent même plus à communiquer de fausses données pour parer à toute éventualité (31%).

À noter que, dans tous les cas, les données concernant le panel français ne diffèrent guère des résultats globaux européens, puisqu’ils sont par exemple 56% à s’inquiéter pour la sécurité de leurs données personnelles partagées sur Internet. Ils sont en revanche plus nombreux que la moyenne (66%, contre 57% au niveau européen) à refuser de poster systématiquement certaines informations trop personnelles en ligne.

Cette étude a été conduite en ligne par Edelman Berland pour Symantec en décembre 2014, auprès de 7.041 répondants répartis dans sept pays européens (Allemagne, Danemark, Espagne, France, Italie, Pays-Bas et Royaume-Uni) selon la méthode des quotas.

AFP