Rendez-vous inconditionnel des amateurs de sports, le Superbowl est également devenu une formidable vitrine pour les marques américaines, qui investissent parfois plusieurs dizaines de millions de dollars pour des campagnes publicitaires à couper le souffle.

charl

Les grandes marques semblaient s’être passées le mot cette année pour inculquer aux gens des valeurs saines pour un monde meilleur. Ainsi, Dove diffusait une campagne publicitaire ventant les mérites de la paternité, tandis qu’Always nous rappelait à quel point l’image de la femme est encore altérée par les préjugés. La NFL, elle, diffusait un spot contre la violence conjugale, qui a beaucoup fait parler d’elle en 2014 dans le milieu sportif.

Seule marque à nager à contre-courant, Carl’s Jr. a joué la carte de la séduction avec les courbes généreuses du top-modèle Charlotte McKinney, mordant à pleines dents dans un burger naturel.

Plus surprenant, Kim Kardashian a joué la carte de l’autodérision en s’alliant à T-Mobile pour une campagne publicitaire dans laquelle elle explique le nouveau forfait de T-Mobile, qui permet de garder actif le Data non-utilisé au cours des derniers mois pour pouvoir regarder “ses courbes généreuses, ses déguisements et son make-up”. Tout un programme.

Parmi les autres campagnes publicitaires marquantes, on signalera la campagne de Budweiser, qui a recréé le jeu Pac-Man grandeur nature, et le clip de Kia, qui a tenté de redonner vie à James Bond le temps d’un spot publicitaire, en proposant à Pierce Brosnan un rôle dans un film d’action assez particulier…