En réaction à un article publié plus tôt dans la journée par le groupe Sudpresse, les Anonymous viennent de publier une nouvelle vidéo mettant en garde Sud Presse contre de possibles représailles, la faute à un jugement peut-être un peu trop hâtif sur l’un de ses membres…

anonn

Ce matin, nos confrères de Sudpresse publiaient un portrait peu élogieux d’un membre d’Anonymous Belgique, diffusant quelques indices sur son identité, qui ne serait, d’après eux, pas difficile à trouver en fouillant sur les réseaux sociaux.

“Le garçon semble plus mythomane que réellement dangereux, entourant son discours de renvois abscons vers des liens « Anonymous » tous azimuts” concluait le journaliste, qui voyait en ce jeune homme un parfait menteur.

En soirée, Anonymous Belgique a publié une nouvelle vidéo mettant en garde Sudpresse, et rappelant que si les Anonymous comptent dans leurs rangs plusieurs hackers, une grosse partie de leurs effectifs se composent également “de boulangers, d’agents de quartiers” et de bien d’autres personnes qui n’ont pas forcément des compétences en informatique mais apportent leur soutien aux Anonymous, en les aidant en faisant de l’édition vidéo par exemple, ou en se chargeant de la communication à leur place. Des menaces à priori très sérieuses.

“Nous condamnons votre article malgré que nous soyons pour la liberté d’expression. Vous vous attaquez à l’un des nôtres. Cela est notre premier et dernier avertissement. Si vous ne comprenez pas, nous prendrons d’autres mesures. Ce que vous avez fait est une atteinte à la vie privée” a déclaré la branche belge d’Anonymous dans une vidéo publiée par Youtube.

Par ailleurs, les Anonymous ont tenu à rassurer la Computer Crime Unit, cellule de la Police Fédérale affectée aux piratages, en déclarant qu’elle collaborerait avec elle et ne nuirait pas à l’enquête. Samedi, plusieurs spécialistes avaient en effet estimé que l’intervention des Anonymous pourrait affecter l’enquête en cours.

La vidéo:

Rendez-vous dans l’édition de demain de votre journal Le Soir pour découvrir un portrait complet des Anonymous.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.