123 millions d’appareils connectés portables (montres, lunettes, etc.) devraient être vendus en 2018, contre un peu plus de 20 millions en 2014, selon les derniers rapports de l’IDATE publiés à l’occasion du CES 2015. Cela correspond à une croissance moyenne de 70% par an.

©Ahmet Misirligul/shutterstock.com
©Ahmet Misirligul/shutterstock.com

Les montres connectées représenteront dès 2015 plus de la moitié de ces “wearables” écoulés, grâce notamment à l’arrivée à maturité du marché et le lancement de l’Apple Watch. Elles devraient même représenter jusqu’à 65% de ce marché à l’horizon 2018. De leur côté, les ventes de lunettes connectées devraient représenter environ 18% du secteur, malgré un prix (plus de 1.000 dollars) rédhibitoire pour beaucoup. Quant aux bracelets connectés, ils devraient voir leurs ventes diminuer à partir de 2017, leurs principales fonctionnalités étant progressivement intégrées dans d’autres terminaux (smartphones, montres) dont le prix n’aura de cesse de baisser.

L’IDATE prévoit également que le volume global des équipements électroniques grand public devrait passer de 2,4 milliards d’unités en 2014 à 3,6 milliards en 2018. C’est le segment comprenant les smartphones, les tablettes et les consoles portables qui devrait être le plus dynamique sur cette période, avec une hausse de ses ventes de plus de 12% par an en moyenne.

De son côté, l’internet des objets est la grande tendance high-tech du moment, comme en témoigne le record de 900 exposants attendus au CES, du 6 au 9 janvier 2015, proposant des produits ou des services connectés et contrôlables depuis un PC ou un smartphone.

AFP