Facebook : une nouvelle politique de confidentialité qui en dit peu sur les intentions du réseau social

Comme nous, vous avez peut-être reçu un email de Facebook indiquant qu’une nouvelle politique de confidentialité entrait en application sur le réseau social. Dubitatif, vous avez cliqué sur le lien, espérant comprendre ce qui serait bien susceptible de changer… pour finalement déchanter très rapidement.

fb

C’est devenu presque une habitude. A chaque fois que l’on s’inscrit sur un site, on valide le formulaire sans même prendre la peine de lire les règles d’utilisation ou la politique de confidentialité. C’est valable pour les sites Web, les applications et même les services qui sont directement intégrés à nos smartphones, comme Skype, Gmail ou encore Maps. Seule exception : Facebook.

Agacés par certaines mesures prises par le réseau social, de plus en plus de membres jettent un coup d’œil aux règles de confidentialité de Facebook.

Récemment, le réseau social introduisait “Privacy Basics”, un nouvel outil qui explique à l’utilisateur, étape par étape, comment adapter les paramètres de confidentialité pour éviter qu’une photo, un message ou une publication se retrouve à la vue de tous. « Privacy Basic est la dernière initiative que nous avons pris pour nous assurer que vous partagez le contenu avec les bonnes personnes » expliquait à l’époque Facebook dans un communiqué. Régulièrement critiquée pour sa complexité, la confidentialité du réseau social reste l’un des sujets sensibles en Europe. Pour faciliter la vie de ses membres, Facebook avait déjà grandement simplifié ses règles de confidentialité. Avec Privacy Basics, le réseau social va encore plus loin, offrant aux utilisateurs qui ne savent pas forcément comment utiliser Facebook les clés pour mieux comprendre les mécanismes du réseau social.

L’ennui, c’est que si le site “Privacy Basics” est intéressant pour les débutants qui n’ont jamais saisi le fonctionnement de Facebook, il ne vous apportera sans doute pas grand chose si vous êtes déjà un utilisateur averti. Le réseau social semble vouloir à tout prix nous convaincre que sa politique est d’une transparence totale, et ce alors que ses règles d’utilisation n’informent clairement pas les utilisateurs sur ce qu’il advient de leurs données personnelles. Pas un mot sur la collecte et la vente d’informations aux annonceurs, ni sur le transfert de données entre les différents services appartenant à Facebook (Instagram, Whatsapp,…), et encore moins sur ce qui est susceptible de filtrer entre votre compte Facebook et les applications qui y sont liées – vous savez, ce fameux bouton “connect with Facebook” qui vous simplifie la vie à chaque fois que vous commencez à utiliser une nouvelle application. En acceptant les règles d’utilisation du réseau social, l’utilisateur signe en réalité un accord tacite avec l’entreprise californienne, qui les autorise à utiliser ses services gratuitement en échange de toutes les données personnelles entrées. Certes, cela n’est écrit nulle part, et les données en question sont censées rester anonymes, mais à moins d’être totalement naïf, il est aujourd’hui devenu très difficile de nier cette réalité.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.