La chaîne de supermarchés propose de nouveaux tarifs autour d’une idée simple et séduisante: le client achète des unités qu’il consomme en appels, SMS ou mégaoctets.

alditalk-201411

Les forfaits mobiles prépayés d’Aldi s’écoulent désormais de manière très flexible. A 4, 8, 16 ou 24 euros pour une durée de validité de 30 jours, le compte est alimenté en unités à épuiser comme l’utilisateur le souhaite. Seule exception: la recharge de 32 euros offre des appels et messages à volonté avec 1 Go de données. Des options SMS et data apportent un confort supplémentaire à ce système particulièrement intéressant pour ceux dont l’usage varie fortement d’un mois à l’autre.

L’opérateur alternatif, hébergé chez Base Company, prend le contrepied de Colruyt, récent retraité du marché mobile belge avec une offre relativement innovante et très agressive envers la concurrence alors que cette dernière pousse les recharges au-delà des dix euros. A ce niveau, certaines offres des opérateurs traditionnels sont trois à quatre fois moins intéressantes. A 32 euros par mois, Aldi Talk vient même titiller l’illimité le moins cher de Belgique proposé par Voo qui, lui, livre plus de data.