Une facture de 1.200$ sur un réseau Wifi d’un vol de Singapore Airlines

Si vous prenez régulièrement les vols internationaux, vous avez sans doute remarqué que de plus en plus de compagnies proposent d’utiliser un réseau Wifi pour continuer à travailler une fois à bord de l’avion. Ce que vous ignorez sans doute, c’est que les tarifs pratiqués sont souvent excessifs, au point que certains utilisateurs se retrouvent une facture de plus de 1.000$ une fois arrivés à destination…

© DR
© DR

Si vous prévoyez d’utiliser le Wifi à bord d’un avion lors d’un de vos prochains vols, prudence. Non seulement le réseau Wifi proposé par la plupart des compagnies aériennes est souvent d’une qualité médiocre, mais en plus la facture finale pourrait vous coûter très cher.

Un voyageur ayant opté pour la formule standard chez Singapore Airlines (28,99$ pour 30 Mo), raconte sur Twitter ses mésaventures. L’homme en question, qui devait envoyer un document Powerpoint de 4 Mo, n’est parvenu à envoyer son document qu’après plusieurs tentatives, la faute à des lenteurs abominables dans le chargement, qui l’ont conduit à exploser son forfait. Il n’a en outre jamais été informé d’avoir dépassé le seuil des 30 Mo par la compagnie aérienne, qui lui a facturé une note de 1.171,46$ à l’issue du vol.

Agacé, Jeremy Gutsche a décidé de porter l’affaire sur les réseaux sociaux, en espérant attirer l’attention de la compagnie et voir sa note de frais abaissée de quelques centaines de dollars. Singapore Airlines, qui a accepté d’analyser son cas, ne serait néanmoins pas la seule compagnie à tirer parti du besoin permanent de connectivité des voyageurs. La majorité des vols internationaux proposent aujourd’hui de souscrire à une formule payante pour continuer à surfer une fois dans les airs.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.