Les heureux possesseurs de téléviseurs UHD ayant souscrit à un abonnement Netflix 4K avant le 9 mai aux États-Unis ne verront pas leurs tarifs revus à la hausse. En revanche, les nouveaux clients devront payer 11,99$ par mois pour visionner les programmes du service en ultra haute définition.

© AFP
© AFP

Selon HD Guru, le premier à remarquer le changement, le tarif des anciennes souscriptions sera bloqué jusqu’au 12 août 2016.

Les téléviseurs compatibles avec ce format sont commercialisés depuis 2012. Il n’en reste pas moins que l’ultra-haute définition n’en est qu’à ses balbutiements. Netflix reste l’une des rares entreprises à tenter de résoudre les problèmes liés à la diffusion sur ces téléviseurs.

L’un des problèmes majeurs reste celui de la taille de la bande passante. Même en possédant une télévision UHD et en bénéficiant d’un abonnement à Netflix, sans connexion internet stable d’une vitesse de 25Mb/s ou plus, on ne peut prétendre qu’à la HD.

Si l’entreprise doit augmenter ses prix, c’est notamment parce qu’elle s’est vue contrainte de payer les fournisseurs d’accès américains pour qu’ils ne limitent plus la bande passante des foyers ayant un abonnement Netflix.

Netflix propose des programmes en 4K depuis le mois d’avril et ne cesse depuis d’enrichir son catalogue dans ce format. En plus de “House of Cards”, “Breaking Bad” et “Ghostbusters” 1 et 2 sont disponibles en UHD. Netflix a par ailleurs signé un accord avec Sony pour permettre la conversion d’autres titres dans les mois à venir.

Le prix des téléviseurs UHD baisse progressivement. Les premiers appareils Sony, Samsung et LG au prix inférieur à 1000$ seront commercialisés aux États-Unis avant la fin 2014. Toutefois, même Netflix en convient : la démocratisation complète de la télévision UHD n’aura pas lieu avant la fin de la décennie.

AFP