Si, contrairement aux thermostats, les ventilateurs ne sont pas encore connectés au réseau, ils intègrent de plus en plus de fonctions “intelligentes” qui permettent notamment à l’utilisateur de programmer son arrêt, et d’économiser sur la facture électrique.

dysoncool

Nous avons récemment eu la chance de tester le nouveau ventilateur “Cool” de Dyson, un modèle au design futuriste qui a le mérite d’être vendu avec une petite télécommande qui permet de le commander à distance. En plus de permettre de l’allumer et éteindre à distance, la télécommande permet de régler l’intensité du ventilateur (de 1 à 10), et de programmer son arrêt (après 15, 30 ou 45 minutes de fonctionnement par exemple). Ces nouvelles fonctionnalités, qui peuvent sembler basiques de prime abord, bouleversent non seulement nos habitudes, en nous simplifiant la vie, mais aussi et surtout permettent d’économiser quelques dizaines d’euros sur la facture électrique. Plus besoin par exemple de penser à éteindre le ventilateur avant de se coucher, puisqu’avec le système de programmation, celui-ci se coupera automatiquement après un certain laps de temps.

Plus intéressant encore, le “form factor” du Dyson Cool se démarque de tout ce qu’on peut trouver en magasin. Dépourvu de pales, le ventilateur ne présente aucun risque de coupure pour les enfants, et a le mérite de disposer d’un design qui sort réellement des sentiers battus. L’innovation constante de Dyson a permis à ses ingénieurs de concevoir un ventilateur au design futuriste aussi agréable à utiliser qu’à regarder. La machine, qui se compose de deux parties (une tête ovale détachable, et le boitier, intégrant le ventilateur), est non seulement très esthétique, mais aussi d’une efficacité redoutable. L’air, qui est produit dans la base du dispositif, est projeté dans la tête ovale, qui lui permet de se disperser dans une direction donnée, avec une intensité mesurée. En pratique, on remarque que le système est non seulement plus agréable à utiliser qu’un ventilateur classique (le vent projeté avec une puissance plus mesurée), mais surtout, l’efficacité du système est optimale, puisque l’air est projeté à bonne distance, et dans un angle plutôt large.

On notera par ailleurs que depuis la première génération de Dyson Cool, le fabricant a beaucoup amélioré sa machine, en optant pour des composants plastiques au design premium et en réduisant considérablement le bruit produit par le dispositif (-75% selon le fabricant). En pratique, vous ne remarquerez donc aucune différence majeure avec un ventilateur classique au niveau du bruit, Dyson ayant considérablement amélioré son produit depuis le lancement de la première génération. Plus intéressant encore, la réduction de bruit s’accompagne aussi par une consommation plus basse, le Dyson Cool de dernière génération ne consommant que 26W, contre 40 pour son prédécesseur. Malheureusement, il faudra également composer avec un prix de vente plutôt élevé. Comptez 299 euros sur Amazon.