Selon Thorsten Heins, l’ex-CEO de BlackBerry, les tablettes auront disparu des linéaires d’ici cinq années tout au plus. En net recul, les ventes de tablettes montrent déjà des signes de faiblesse. Pour mieux comprendre le phénomène nous avons tenté d’en dresser les causes…

Les hybrides, plus intéressants pour la productivité

transformer

En plein boom, les ventes d’hybrides témoignent d’un réel enthousiasme du consommateur pour ces machines mi-ordinateur mi-tablette. De prime abord identiques à une tablette, les hybrides sont généralement vendus avec un clavier détachable qui permet de les transformer en véritables stations de travail portables. Un sérieux atout pour les professionnels et les étudiants, qui y voient un formidable outil de productivité.

Des smartphones toujours plus grands

phab

Vues davantage comme des écrans destinés à permettre aux gros consommateurs de films et jeux à assouvir leur soif une fois dans le métro, les tablettes sont aujourd’hui les victimes d’une nouvelle gamme de produits, tout autant hybrides, puisqu’elles voient leurs parts de marché vampirisées par les phablettes, ces terminaux étranges, à mi-chemin entre le smartphone et la tablette. Avoisinant souvent les 5, 6 et parfois même 7″, ces smartphones extra-larges sont devenus en l’espace de quelques mois beaucoup plus populaires que les tablettes au format 7 et 8″.

L’intérêt limité d’une tablette quand on a un smartphone

double

Beaucoup se sont laissé entrainer sans trop savoir à quoi s’attendre. Sous l’effet de mode, ils ont fait l’acquisition d’une tablette, et se sont rendu compte qu’il s’agissait d’un outil d’une maigre utilité. Pour quiconque possède déjà un ordinateur portable ou un smartphone, la tablette fait souvent office de doublon, qu’on a tendance à laisser au placard et ne ressortir qu’à de rares occasions.

La station de travail du futur

padfone

Toujours plus puissants, les smartphones sont aujourd’hui équipés de processeurs presque aussi puissants que ceux qu’on retrouve dans certains ordinateurs. Avec son Padfone, ASUS a introduit une nouvelle gamme de produits “hybrides”, avec un smartphone pouvant être utilisé pour activer une tablette Android. Un projet audacieux dans lequel s’était déjà lancé BlackBerry et Canonical (Ubuntu)… La tablette, ou le PC, relégué au stade de simple “écran”, perd tout son prestige pour ne devenir qu’un simple périphérique…

Des écrans flexibles et dépliables

flex

Cette fois, c’est la vision future de Samsung. Le fabricant coréen, qui a déjà produit plusieurs smartphones à écran incurvé, prévoit de lancer ses premiers terminaux à écran flexible courant 2015-2016. D’ici 2019, la technologie devrait avoir suffisamment progressé pour permettre de produire des smartphones aux dimensions XL (10 ou 15″), ultra-fins, et pliables et dépliables à loisir. L’objectif est clair : proposer un appareil tout-en-un faisant à la fois office de smartphone, tablette et journal numérique!

Les tablettes bon marché ont mauvaise réputation

low

Si l’iPad fait toujours partie des tablettes les plus vendues, un nombre croissant de consommateurs ont tendance à opter pour des modèles low-cost, vendus sous la barre des 100 euros. Des tablettes qui bien souvent laissent une expérience plutôt amère et n’encouragent pas les acheteurs à se réorienter vers un autre modèle. Pour beaucoup, l’aventure tactile s’arrêtera donc après une première acquisition, et se poursuivra peut-être un jour sur smartphones…

19 Commentaires

  1. Les fabricants de tablettes peuvent dormir sur les deux oreilles … Avant de s’aventurer sur la disparation des tablettes, il ferait mieux de regarder la situation catastrophique dans laquelle il a laissé l’entreprise qu’il a dirigé … RIP BlackBerry

  2. 5 ans, c’est une éternité dans ce business! L’iPad n’a même pas 5 ans! ALors, il est possible que les tablettes telles que nous les connaissons auront effectivement disparues dans 5 ans, mais elles seront certainement remplacées par quelque chose d’autre qui remplira cette fonction de manière encore plus pertinente. Et on peut-être certain que les grandes marques, comme Apple et Samsung, s’y sont déjà attelés et que nous verrons d’ici un ou deux ans ce qu’ils nous proposerons.
    Il ne faut pas être très grand clerc pour envisager que beaucoup de chose auront changé dans 5 ans. C’est à peine évident. De plus, de la part d’un ex-CEO qui a si cruellement manqué de vision concernant le marché des smartphones, ex-CEO d’une société qui a pratiquement disparue, une déclaration de ce genre reste à prendre avec les réserves d’usage.

  3. Ils peuvent inventer ce qu’ils veulent, Grands Smartphones, flexibles ou pas, tablettes pour illettrés de l’informatique, ou portables, sous toutes leurs déclinaisons, il n’en restera toujours pas moins que certaines choses sont,tout simplement, impossibles à faire sans un bon vieux desktop surpuissant: photo, musique, vidéo, etc… Alors les informaticiens à deux balles qui se baladent dans le métro, avec leurs jeux et films débiles, vous savez… Je m’en tape comme des Croisades!!!

    • c’est tout à fait idiot de “s’en taper des croisades”, toute l’actualité du Moyen-orient en découle .

      • Ca, c’est leur problème, pas le mien! J’ai le plus grand mépris pour tous ceux qui dissimulent leur hypocrisie sous les notions de tolérance ou d’humanisme,en se servant des religions, parce qu’ils sont trop lâches pour affronter leur propre mort! Les religions sont LE fléau de l’humanité, quelque chose que je n’ai ni peur, ni honte, d’appeler un cancer intellectuel! La cause de 90% des guerres, de massacres et de pillages sans nom, de récessions intellectuelles inommables (Le Moyen-Age, Galilée, oui, mais aussi le 21ème siècle!!!)! Mais qui, par la force de leur obscurantisme, sont une arme suprême pour les politiciens et les dictateurs, tous plus véreux les uns que les autres, et contre lesquels la bêtise humaine ne fait pas le poids!

        • ta tolérance fait plaisir à lire…

          n’oublie quand meme pas que pour l’extrême majorité des croyants, la foi est un moteur pour se rapprocher positivement des autres et donner un sens à sa vie.

          de plus concernant ta remarque sur les desktops, ne serais tu pas un ancien de chez “IBM”.. vive les PS/2 …la technique évolue, mon ami..

          • La foi est un moteur pour se rapprocher positivement des autres… C’est pour rire, j’espère? Parce qu’il a de sacrés ratés le moteur, je crois même qu’il est cuit depuis longtemps, pour ne pas dire, depuis le début! La technique évolue, oui, mais les besoins restent…

        • Que de déviance pour un article sur les tablettes.

          Je ne peux m’empêcher de penser totalement l’opposé de ce que vous dites.
          Certes les idéologies et les pensées religieuses sont utilisés comme prétexte pour des guerres mais sachez que l’origine de ces conflits est bien plus profonde que ces simples courants de pensées.

          La religion est un moyen d’éviter l’anarchie au même titre que la politique et les gouvernements.
          Le sentiment d’appartenance à une religion ou une nation permet de refréner la nature même de l’homme qui est anarchique.

          La religion a davantage évité des conflits qu’elle n’en a créé.

          Sinon concernant les tablettes, elles disparaîtront peut être sous la forme qu’on leur connait actuellement mais, dans 5 ans, ce sera un nouveau support qui remplira cette fonction (phablettes, tablettes, etc. oui mais ces technologies remplissent la même fonction).

          • Vous ne devez avoir, ni TV, ni radio, ni journal, et avoir eu très peu de cours d’histoire dans votre jeunesse! Ou, alors, vous êtes ecclésiastique! Comment peut-on être d’une mauvaise… foi pareille, faire preuve d’un tel aveuglement, nier l’histoire, que dis-je, l’actualité??? Allez raconter la moitié de vos âneries aux… Amérindiens, tiens! Le pire, c’est que vous lancez, en plus, autant de fleurs aux politiciens, qui s’en servent, des religions, et dont certains partis, qui s’en réclamen, n’existeraient même pas, dont celui de Madame Merkel!!!

    • Le desktop est voué à disparaitre. Aujourd’hui, il n’y a plus rien qu’un portable ne sache faire au moins aussi bien qu’un desktop…

      Le desktop, c’est l’informatique de bon-papa… et il est déjà en train de disparaitre…

      A la rigueur, le desktop survit grâce aux jeux…mais cela ne devrait pas durer encore longtemps…

      • Je vois très mal, comme déjà dit, certains domaines se passer de desktops, tous ceux, en fait qui utilisent des logiciels lourds, qui ont besoin d’une puissance de calcul conséquente, que ce soit les domaines musicaux professionnels, les effets spéciaux du cinéma, la recherche fondamentale… Ou qui ont tout simplement, comme moi, besoin de qualité: je me vois mal écouter de la musique sur les daubes de hauts-parleurs d’un PC portable, ou, pire d’un smartphone: quelle horreur!!!

    • Sauf que la puissance de calcul, d’un macbook ou même d’un samasung galaxy est 100 supérieur à bon vieux Desktop de Dell, même si il était super puissant pour 1998 ; ). Après je crois pas qu’on puisse prédire ce qu’il va sortir d’ici 10 ans, des app comme Siri donne un peu la voix, enfin l’idée c’est tjs de gagner du temps, de la productivité comme ils disent, après comment les gens utilisent ce temps libre, c’est une autre histoire.

  4. Il y a une nouvelle donne dans le marché de l’informatique. Pour plus de 90% des usagers, la puissance des machines est telle qu’il n’ont plus besoin d’augmentation de celle-ci. Le gain de performance d’une génération de matériel à l’autre (3 ans) a soutenu la vente d’ordinateur pendant près de 20 ans. Ce moteur de croissance fait plus que s’essouffler. Tant mieux d’ailleurs, car la technique ne suit plus.

    Ceux qui voulaient une tablette, en ont une. Pourquoi en changer dès lors que l’augmentation de puissance n’est pas au rendez-vous ? De plus, une tablette neuve vendue s’accompagne souvent de la revente de la tablette existante. L’envie d’une nouvelle tablette ne passe donc que par d’autres facteurs : gain de poids, gain d’autonomie, qualité graphique et effet de nouveauté. Aucun d’entre eux n’est aussi puissant que le manque de puissance pour faire tourner la nouvelle version de son programme préféré.

    Les ménages sont équipés. Pour ceux qui sont susceptible d’avoir une tablette, il y a probablement déjà un PC dans le foyer. Un (ou plusieurs) PC, une (ou plusieurs) tablettes. Quel intérêt à avoir le dernier modèle ? Par contre, même si les rythmes de remplacement de ces matériels s’allonge, cela ne signifie pas qu’ils ne seront jamais remplacé. Ils le seront, mais à leurs rythmes.

    En d’autres termes, le marché de la tablette, n’est pas mort. Il est juste à maturité.

    • Ceci dit ça fait déjà plusieurs années qu’on nous annonce la fin de l’évolution des CPU à cause des limites de la finesse de gravure.

      Entre temps, on est déjà à 28nm, et les fondeurs semblent motivés à réduire encore la taille de leurs DIE

  5. de toute façon faites confiance aux entreprises pour vous vendre un truc encore plus inutile une fois que vous vous serez rendus compte de la supercherie que sont toutes ces gammes de mini pc portable sous performant

  6. S’il y a quelque chose qui risque d’avoir disparu d’ici 5 ans, c’est bien la marque backberry et les produits qui sont commercialisés sous cette marque.

  7. Qui aurait put prévoir que les téléphone fixe et les ordinateurs desktop disparaîtraient aussi vite, pourquoi pas on verra, les tablette tiendront moins longtemps que les desktop, c’est une certitude. Ceci dit, tout dépend de la définition d’une tablette :
    – c’est un truc qui ressemble à un ipad.
    – c’est un truc tactile avec lequel on peut interagir.
    le premier disparaîtra assez rapidement même si vous l’avez payé assez chère que pour le moment vous en êtes fan!

  8. “Sauf que la puissance de calcul, d’un macbook ou même d’un samasung galaxy est 100 supérieur à bon vieux Desktop de Dell, même si il était super puissant pour 1998”

    >>> Sauf que le CPU, ça fait pas tout. Certes la gamme Galaxy de Samsung est équipée avec du dual core de diverses générations à diverses fréquences, la tendance allant sur le quad et l’octo-core…

    Mais prenez un vieux desktop, du genre:

    Intel celeron 1Ghz
    2x512Mo RAM (1Go RAM)
    Nvidia GeForce 440MX
    HDD Quantum Fireball 8GB

    on remplace le vieux Celeron 1Ghz par un Pentium 4 OC à 3ghz monocore pour commencer, on augmente légèrement les timings RAM, on colle une Radeon HD 3850 512mo sur le port AGP à la place de la vieille Geforce 4, et enfin on vide le vieux HDD pour installer une carte PCI SATA et y mettre un SSD de 256Go pour l’OS et les applications.

    Je pense que c’est probant, même les vieilles machines, voire SURTOUT les vieilles machines, sont très évolutives. A force d’acheter un peu de matériel par-ci par-là on se retrouve vite avec un PC au top et une vieille UC fonctionnelle mais poussiéreuse qu’on peut toujours reconvertir en serveur!

    La plupart des gens utilisent l’informatique sans chercher à mesurer les données relatives à la puissance de leur machine par rapport à leur utilisation de cette dernière, malgré les nombreux outils de benchmark disponibles gratuitement sur le web.

    Alors quand je vois un MacBook Pro à plus de 1000 balles pour du matériel moyen de gamme incapable d’afficher plus de 1280 x 800 px sur un écran de 13 pouces le tout sur un disque mécanique à 5400 tours par minute, forcément je ne peux que crier au scandale. Et au vu des specs des machines que l’on nous vend 25 fois par jour dans les pubs à la télé en nous promettant le nirvana de l’informatique moderne:

    l’iPhone 5S (vendu 699 euros sans abonnement) coûte au moins 199 dollars à fabriquer pour la version 16 G0, il passerait à 218 dollars avec 64 Go de stockage, dont 8 dollars pour l’assemblage.

    Il faut compter entre 173 et 183 dollars pour pour l’iPhone 5C (vendu 599 euros sans abonnement), dont 7 dollars de main d’œuvre cette fois. On rappelle que l’iPhone 5 avait été estimé à 205 dollars l’année dernière.

Comments are closed.