Les tarifs maximum des frais d’itinérance pour la téléphonie mobile -nou “roaming”- vont diminuer en Europe à partir du 1er juillet, avec notamment une baisse de plus de 50% des frais applicables au téléchargement de données, a annoncé mardi la Commission européenne.

© AFP
© AFP

Les coûts d’itinérance sont un surcoût appliqué par les opérateurs pour l’utilisation à l’étranger d’un téléphone mobile, d’un smartphone ou d’une tablette.

A partir du 1er juillet, hors TVA, le téléchargement de données ou la navigation sur internet ne pourra pas excéder 20 centimes par mégaoctet, soit une baisse de 55,5% par rapport aux plafonds en vigueur actuellement, qui avaient déjà été revus à la baisse il y a un an.

“En matière de données, le roaming pour la finale de la Coupe du monde sera au minimum 25 fois moins cher que lors de celle de 2010”, a twitté la commissaire européenne chargée des Télécommunications et des nouvelles technologies, Neelie Kroes.

Passer un appel coûtera au maximum 19 centimes la minute, soit une baisse de 21%; en recevoir coûtera au maximum 5 centimes la minute (-28,5%) et le coût de l’envoi d’un SMS n’excédera pas 6 centimes (-25%).

Par ailleurs, à compter du 1er juillet, les opérateurs de téléphonie mobile en Europe offriront aux abonnés la possibilité de souscrire à un contrat spécial d’itinérance avant leur départ et, dans la mesure du possible, leur permettront de choisir un opérateur local de téléphonie mobile dans le pays visité. Cela devrait permettre aux abonnés de comparer les offres et de bénéficier de prestations et de tarifs plus attractifs pendant leur séjour, souligne la Commission.

Mme Kroes a fait de la disparition des frais d’itinérance d’ici décembre 2015 une des grandes batailles de son mandat de commissaire. Elle a présenté cette mesure dans la cadre plus large d’un “paquet télécoms” qui a été approuvé par le Parlement européen en mars mais qui attend encore l’approbation des Etats membres de l’UE.

La disparition des frais de “roaming” a déjà été en partie anticipée par les opérateurs de téléphonie mobile, qui vantent les annonces d’intégration de destinations européennes dans leurs forfaits illimités.

[ Source : AFP. ]

2 Commentaires

  1. Si je comprends bien l’article, Proximus (par example) doit pouvoir proposer directement un contrat d’itinerance avec un opérateur étranger. Hors, ayant contacté Belgacom, il semblent que l’utilisateur doive faire lui même la démarche par rapport à un opérateur ARP (Alternate Roaming Provider). Hors, personne n’est encore au courant.

    J’ai par exemple contacté l’opérateur TIM pour l’Italie, et ils ne sont pas au courant!

    Donc franchement je doute que ça débouche sur quelque chose au 1er juillet!

    • Pour l’instant dans les pays comme l’espagne, italie, etc; c’est mieux d’acheter une carte prepayée la bas, t’auras plein de gigas data à un prix 3 fois moins chere que en Belgique et 20 fois moins cher que le roaming

Comments are closed.