L’entreprise française propose son concept élégant d’informatique à porter au poignet, entièrement analogique. Ses fonctions sont réduites mais le design l’emporte largement sur la concurrence.

withings-activite
Le cadran analogique de suivi d’objectif…

Withings, à l’origine de nombreuses (et réussies) initiatives dans les objets connectés, surprend à nouveau avec une montre de fabrication suisse et équipée d’un bracelet en cuir français. Contre 390 dollars, l’Activité (c’est son nom commercial) synchronise l’heure affichée avec un smartphone (et s’adapte automatiquement au fuseau horaire) et capte les mouvements de la journée ainsi que les calories dépensées lors, par exemple, d’une visite à la piscine. Car l’objet est, non seulement, étanche mais ne se charge pas. La pile, remplaçable, fournit une année d’autonomie grâce au Bluetooth 4 peu gourmand en énergie.

La caractéristique intéressante réside dans ce cadran indiquant en pourcentage la progression de l’objectif fixé, paramétrable. L’utilisateur peut vérifier en permanence si, par exemple, les 10.000 pas quotidiens sont atteignables ou si les huit heures de repos ont été dépassées.

Le dispositif propose également des fonctions intelligentes: un vibreur provoque le réveil au bon moment et un double appui rapide sur le verre anti-rayures indique l’heure programmée pour l’alarme. La montre détecte automatiquement la nature de l’activité (sport, sommeil, etc.).

Débarrassée de toutes ces fonctions de communication souvent inutiles (qui diable envoie ses SMS sur un si petit écran ?), la Withings Activité, prévue pour cet automne, pourrait séduire un public amateur à la fois de belles machines et de technologie. Toutefois, la montre entre quelque peu en conflit avec d’autres suiveurs d’activité mieux équipés dont, notamment, le Pulse produit par la même maison.

On en parle sur le forum