Le bureau américain des brevets et des marques a accordé l’invention de l’association physique entre un téléphone et un portable au géant américain. Chrome OS et Android se rapprochent.

motorola-lapdock
Le Lapdock de Motorola a été rapidement abandonné…

Certes, plusieurs tentatives de fournir un tel matériel ont déjà eu lieu. Certes, des tablettes munies d’un clavier complet s’approchent doucement du concept en se mariant, sans fil, à un smartphone. Mais l’idée de Google va plus loin: il s’agit de glisser physiquement un téléphone au sein du boîtier d’un ordinateur portable. Les deux dispositifs conserveraient leur indépendance mais s’entraiderait au moment de leur association. Le premier fournit davantage d’options de connexion mobile tandis que le second offre un surplus d’autonomie.

Le brevet, défendu à partir de la fin de 2012 et obtenu en février 2014, relance inévitablement les rumeurs sur le rapprochement entre Android et Chrome OS. Il confirme également la tendance de l’informatique modulaire propulsée par le Projet Ara et son smartphone à construire soi-même.

Cependant, l’âge de l’invention pourrait également signer son arrête de mort. En effet, actuellement, le partage de connexion et l’activation d’un point d’accès Wi-Fi sur un smartphone sont entré dans les mœurs. Qui plus est, les ordinateurs portables sont en perte de vitesse en faveur des tablettes. Et, enfin, Google se garde toujours d’investir dans le matériel, préférant confier aux fabricants le soin de développer des appareils à l’aide de ses plateformes. Le brevet ne pourrait que protéger une invention dans le cas où l’association physique deviendrait inéluctable.

On en parle sur le forum