Le nombre croissant d’appareils connectés pousse les pirates à s’attaquer à des gadgets qui n’auraient auparavant présenté aucun danger pour le consommateur. Il y a quelques jours, les premiers cas de téléviseurs et frigos connectés “piratés” suggéraient l’émergence d’une nouvelle menace…

© AFP
© AFP

De la montre connectée au smartphone en passant par le bracelet, la perruque et même la raquette de tennis, on ne compte plus les “objets connectés” qui envahissent notre vie. D’ici quelques années, tous les appareils de la maison devraient être connectés à l’Internet, du frigo à la machine à laver. Un profond bouleversement pour le consommateur, qui pourra lancer une lessive depuis l’autre bout de la planète et déclencher le chauffage depuis les embouteillages.

Mais si ces objets connectés devraient nous apporter une multitude de choses positives, leur utilisation présente également quelques risques… Directement liés à votre connexion Internet! Pour éviter que le chaos s’installe chez vous, Symantec rappelle les trois mesures principales à suivre pour votre installation…

– Activer le pare-feu

C’est presque une consigne de base en informatique. Une fois qu’il est question de se connecter au Web, mieux vaut éviter de laisser sa porte grande-ouverte. S’il ne protège pas complètement l’accès à votre réseau, le pare-feu permet d’en limiter l’accès et de bloquer certaines menaces. En activant le pare-feu de son routeur et en le configurant convenablement, l’utilisateur évitera de nombreux soucis avec ses appareils connectés…

– Mettre à jour ses appareils

On l’a vu au cours des derniers mois, aucun appareil électronique n’est à l’abris d’une attaque informatique. Même un drone peut être facilement piraté à distance. Pour éviter que cela se produise, mieux vaut régulièrement mettre à jour ses appareils électroniques en consultant le site Web du fabricant. Les mises à jour proposées permettre de mieux défendre vos accessoires contre les nouvelles menaces, en plus d’apporter très souvent de nouvelles fonctionnalités.

– Utiliser un mot de passe sécurisé

Au niveau du routeur, songez à protéger votre connexion avec un mot de passe, si possible personnalisé, et surtout suffisamment compliqué pour qu’un hacker ne le fasse pas sauter en moins d’une minute. Evitez les éternels “123456”, les “marion92” et les noms de vos proches. Le mieux reste encore les combinaisons de chiffres et lettres (avec et sans majuscules), n’ayant aucun rapport direct avec vous. (exemple : $Br8Z1l94, en référence à la coupe du monde de 1994).

On en parle sur le forum.

2 Commentaires

Comments are closed.