Acer : licenciements, départ du CEO & suppressions de projets

Si Acer reste incontestablement l’un des plus gros fabricants de PC, le géant taiwanais ne cesse de voir ses parts de marché reculer sur un marché de plus en plus compétitif. Confrontée à l’une des plus graves crises de son existence, l’entreprise licencie 7% de ses effectifs.

acerafp

Figure emblématique d’Acer depuis des années, JT Wang a démissionné de ses fonctions de CEO du groupe ce mardi 5 novembre, laissant le président du groupe, Jim Wong, reprendre la direction d’Acer.

En mauvaise santé financière, l’entreprise taiwanaise traverse une mauvaise passe. En l’espace d’un trimestre, ses ventes se sont effondrées de 12%. Au cours des 12 derniers mois, l’entreprise a perdu plus de 30% de ses parts de marché. Un recul qui se traduit par un bilan très négatif. Acer enregistre une perte nette de 43 millions de dollars au dernier trimestre.

Pour stopper l’hémorragie, Acer procède à une restructuration complète de ses services. L’entreprise annonce avoir supprimé un certain nombre de projets, et licencie pas moins de 7% de ses effectifs. Une mesure qui coûtera tout de même 150 millions de dollars à Acer, mais permettra d’économiser chaque année environ 100 millions de dollars.

Cela sera-t-il suffisant pour remettre la machine en route? Si Acer reste un acteur incontournable de l’informatique, le géant taiwanais a pris de plein fouet la tornade qui s’est abattue sur les ventes de PC et a probablement réagi avec trop de retard aux profonds bouleversements qui ont frappé le marché. Plus que jamais, sa survie dépendra donc de son aptitude à s’adapter au marché et à réagir rapidement aux nouvelles tendances.

On en parle sur le forum.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.