Le studio de développement de jeux indépendants Abrakam vient de remplir son objectif budgétaire sur Kickstarter. Geeko a été à la rencontre de ces jeunes belges et de leur jeu de cartes en ligne, “Faëria”.

screen-4

“Faëria” est un de jeu de cartes stratégique à la “Magic”, situé dans un monde “fantasy” remplit de créatures extraordinaires et qui propose un univers en ligne coloré et profond. Doté de graphismes de toute beauté et de mécanismes de jeu bien huilés, le jeu indépendant des liégeois d’Abrakam a pour but de toujours se renouveler afin de ne jamais lasser le joueur. Entre l’exploration de différentes stratégies, la collection des cartes, la construction de ses decks, les tournois contre d’autres joueurs et les quêtes solo, Faëria a de quoi occuper les joueurs les plus expérimentés. Le jeu vient de remplir son objectif en récoltant pas moins de 75,000 $ sur le site de financement participatif Kickstarter.

Martin Pierlot, game designer et graphiste du jeu a répondu à nos questions en commençant par expliquer d’où est venue l’idée  derrière “Faëria” :

Nous avons exploré les mécanismes de nombreux jeux physiques (Puerto Rico, Magic the Gathering, Netrunner, Les Colons de Catane, Caylus, les échecs et autres jeux traditionnels). A l’instar d’autres créateurs de jeux indépendants, notre objectif était de retrouver les racines du jeu, et d’aller à l’encontre de l’industrie dont les sorties nous semblaient de plus en plus superficielles à l’époque.” explique-t’il. ” Nous avions construit les bases d’un jeu de plateau digital, mais l’originalité vient dans l’ajout des cartes qui donnent au jeu sa grande force : la rejouabilité. Chaque partie est profondément unique! “

cards1
Exemple de cartes disponibles dans Faëria

Faëria est pour l’instant uniquement disponible sur navigateur internet : “le client est développé en Flash et est donc disponible sur n’importe quel navigateur. Nous travaillons sur version Air, un client téléchargeable sera bientôt accessible sur notre site!”

Qui dit jeu de cartes en ligne, dit stratégie. Et qui dit stratégie dit bonne connaissance des règles, qui dans ce cas-ci sont bien fournies mais relativement simples : “le jeu se joue en 1v1 (comme aux échecs) – le but et de détruire l’orbe adverse (son ‘roi’), pour ce faire il doit créer le plateau de jeu et jouer ses cartes.  ”

En début de partie chaque joueur dispose de 4 cartes et il reçoit 3 points d’action chaque tour, avec lesquels il peut contruire une case sur le plateau de jeu, acquérir 1 or ou piocher une carte. Les cartes se jouent avec 2 ressources : le gold (accessible grâce aux points d’action) et la faeria, que les créatures jouées peuvent récolter sur le plateau (à condition de créer les cases nécessaires).” explique Martin Pierlot.
Vu le nombre impressionnant de cartes différentes disponibles, il est évidemment indispensable de bien comprendre leurs spécificités et les “pouvoirs” attribués à chaque type : “l’intérêt du jeu se trouve évidemment dans les différentes abilités et actions possibles par les cartes : certaines créatures peuvent sauter ou voler, d’autres permettent d’améliorer son économie, de surprendre l’adversaire ou l’attaquer à distance…Et ces cartes interagissent entre-elles, de nombreux joueurs ont déjà créer des stratégies complètement uniques!

Le jeu propose pour l’instant un mode solo afin d’apprendre les bases mais est surtout axé multi-joueurs : “Un mode histoire, solo sont prévus pour la release, et le mode 2v2 sera réalisé en fonction de notre succès sur Kickstarter!. Le jeu sera compatible Mac, Windows et Linux et sera bientôt disponible sur Steam.

plateau
Le studio Abrakam a de la suite dans les idées en ce qui concerne leurs futurs projets : ” afin de permettre de continuer à développer et maintenir l’expérience de jeu nous prévoyons des extensions qui ajouteront une série de contenus exclusifs, ainsi que des micro-paiements et vente en ligne de contenus cosmétiques ou merchandising. La version jeu de plateau serait un must! La version tablette aussi serait idéale…C’est une question de temps et de moyens!” selon Mr. Pierlot.

Le jeu est pour l’instant disponible en beta et il est nécessaire de soutenir le projet à hauteur de 15$ sur Kickstarter afin d’y participer. La sortie finale de “Faëria” devrait être disponible au Printemps 2014 et sera proposée à hauteur de 20$.

Pour soutenir le projet ou pour obtenir une clé bêta, il suffit de se rendre à cette adresse.

On en parle sur le forum.