Si la Smartwatch gagne en popularité, d’autres types de montres connectées envahissent le marché. C’est le cas notamment des montres GPS, principalement destinées aux sportifs.

© E.F.
© E.F.

Si Runtastic est parvenu à s’imposer comme l’un des principaux acteurs du milieu en matière d’applications sportives, l’entreprise autrichienne débute seulement sur le marché du hardware. Bien connue des coureurs, Runtastic tente d’élargir ses activités en lançant une demi-douzaine d’accessoires destinés aux sportifs de haut niveau.

La montre GPS fait partie de cette première fournée de gadgets. Proposée en bundle avec une ceinture cardiofréquencemètre, elle est vendue entre 140 et 160 euros sur Internet. Un prix outrageusement élevé pour un gadget qui n’a rien d’indispensable.

Oubliez en effet l’ingénierie dont Runtastic a fait preuve avec ses applications mobiles. Cette fois, le fabricant autrichien nous propose une montre épaisse, lourde et bon marché, dont le design rappelle les montres chinoises vendues à moins de 30€ dans des boutiques grand public. Si on est plutôt agréablement surpris de retrouver une ceinture cardiofréquencemètre, un support vélo et un chargeur USB dans le pack, on constate très vite qu’on n’est pas au bout de ses peines.

Dès l’allumage, c’est la catastrophe. Le menu principal semble outrageusement compliqué à utiliser et il faut impérativement passer par le manuel, très mal conçu, pour apprendre à maitriser l’engin. Comme si ça ne suffisait pas, l’interface monotone et les nombreux boutons rendent le cauchemar encore plus terrifiant qu’il l’était déjà. L’acheteur, qui n’attend qu’une chose, se retrouve malgré lui à parcourir un manuel pour tenter de comprendre le fonctionnement d’un produit qui semble avoir été conçu par des techniciens de la NASA…

Une fois le chrono enclenché, on constate très vite que les performances non plus ne sont pas à la hauteur. Le GPS ne fonctionne pas correctement et l’appareil enregistre un décalage entre le tracé effectué et l’affichage sur la montre. Ajoutons à cela une autonomie limitée (bien en deçà des 20 heures), l’obligation de souscrire à un abonnement Gold à 49,9 € par an pour bénéficier de services Premium, et l’absence de programmes sur mesure pour les adeptes de l’entrainement fractionné. Outch!

Que reste-t-il donc? Un mode nuit avec rétroéclairage et des fonctions de course de base, qui permettent de collecter des données géographiques, le temps de course, le rythme cardiaque, la direction… Bref, rien que votre smartphone ne soit pas en mesure de faire! Finalement, le cardiofréquencemètre, également vendu séparément est sans doute le gadget le plus intéressant de ce pack, puisqu’il s’avère dans l’ensemble plutôt efficace. Pour le reste, les grands sportifs comme les amateurs constateront non sans une certaine amertume les énormes défauts de jeunesse de cette montre GPS qui n’a pour ainsi dire pas grand chose d’intéressant à proposer.

Peu ergonomique, très limité au niveau des fonctionnalités embarquées, mal conçu, le produit de Runtastic est incontestablement un joli raté. Un constat d’autant plus regrettable que l’interface Web qui permet de consulter les données une fois le tracé terminé est à l’inverse un véritable exemple de savoir-faire. Un constat affligeant qui témoigne une fois de plus des difficultés d’une jeune société à jongler à la fois avec le hardware et le software.

On en parle sur le forum.

3 Commentaires

  1. Merci pour ce retour fort intéressant.
    Conquis par l’interface web, j’imaginais acheter leur montre pour m’alléger (par rapport à mon smartphone) et pouvoir consulter plus facilement ma vitesse et mon fréquence cardiaque au poignet.
    Si celle-ci est un raté, quelles sont les montres qui permettraient quand même d’importer ses données de course sur son compte Runtastic ?
    Merci par avance

  2. Qui peut oser démolir la montre Runtastic à ce point ??? que ce monsieur ne l’aime pas c’est son droit mais il ne faut quand même pas dire n’importe quoi.
    1) la montre Runtastic n’est pas plus compliquée qu’une autre à s’en servir. Il n’y a aucun souci de précision pas plus ni moins qu’avec Garmin 405, càd qq centaines de mètres d’écart sur un marathon…
    2) le seul souci que j’ai, c’est avec le cardio et ce monsieur dit qu’il est très bien !!! mon souci est qu’il monte parfois pendant quelques secondes à 220/230 intempestivement.
    3) aucun souci par ailleurs et on sera d’accord au moins sur un point, c’est que le logiciel de traitement des données est excellent !

Comments are closed.