99% des commerces belges sont mal référencés sur Internet

Selon une enquête de Mobilosoft, 99% des commerces belges sont mal référencés sur Internet. Sept magasins sur dix ne seraient également pas référencés sur Facebook et environ 31% des boutiques seraient invisibles sur Google Maps.

Trouver une station-essence via son smartphone serait pratiquement impossible en Belgique.

Les commerces belges souffrent-ils d’un manque de visibilité sur l’Internet? A en croire les chiffres révélés par Mobilosoft, la situation serait tout bonnement désastreuse. 99% des commerces belges seraient mal référencés sur le Web et les réseaux sociaux.

99% des commerces belges mal référencés

“Sur le millier de points de vente que nous avons audités, un seul est convenablement référencé sur le web, Google Maps, Facebook et Foursquare”, constate Georges-Alexandre Hanin, fondateur de Mobilosoft. “Cette situation est réellement dramatique quand on voit la montée en puissance du mobile chez le consommateur et que 40% des recherches effectuées sur Google sur un téléphone portable concernent des informations de proximité. Résultat : certains magasins ne captent pas l’attention du client au moment où ce dernier cherche à remplir un besoin et manquent donc des opportunités de vente.”

Pour les besoins de son enquête, Mobilosoft s’est intéressé à quatre canaux principaux : Facebook, Google Maps, Foursquare et le Web. Si la plupart des adresses et numéros de téléphones sont corrects, Mobilosoft révèle la présence de nombreuses erreurs au niveau des heures d’ouverture. Si celles-ci restent excusables dans le cas des points d’intérêt créés par les clients eux-mêmes, Mobilosoft indique néanmoins que plus 20% des commerces affichent des heures d’ouverture erronées sur leur site Web. Un manque de professionnalisme qui peut avoir des conséquences désastreuses sur l’image de marque du commerce et sur le chiffre d’affaires annuel…

29% des commerces belges seraient présents sur Facebook

Génération connectée oblige, les possesseurs de smartphones utilisent de plus en plus les réseaux sociaux ou Google Maps pour obtenir des informations sur les commerces environnants. Paradoxalement, seulement 29% des commerces belges seraient présents sur Facebook, et une infime minorité seraient représentés sur Foursquare. Dans la majorité des cas, les horaires et adresses indiqués sur les profils des commerces seraient également incomplets ou erronés.

La plupart des stations-essence sont introuvables sur Google Maps

Du côté de Google Maps, le constat serait encore plus alarmant. Seulement 31% des commerces belges y seraient référencés, dont 33% de manière incorrecte. Mobilosoft observe également quelques disparités en fonction des secteurs. Ainsi, si les grandes surfaces sont pour la plupart référencées sur Google Maps, les stations essence sont la plupart du temps introuvables sur Google Maps. “Leur adresse physique, leur numéro de téléphone ou leurs coordonnées GPS font souvent défaut. En outre, 93% des stations-essence ne sont pas sur Apple Maps et, la plupart du temps, les coordonnées GPS y sont erronées. Les heures d’ouverture ne sont en outre jamais mentionnées. Un constat interpellant quand on sait que la station-service est probablement le premier type de commerce qu’on recherche au volant de sa voiture.

Mobilosoft tire la sonnette d’alarme. “Disposer uniquement d’un site web ne suffit plus à un atteindre le consommateur ultra-connecté qui utilise de multiples outil et terminaux avant d’acheter en magasin, qu’il s’agisse d’une boutique physique ou d’un site e-commerce. L’économie belge aurait tout à gagner à embrasser cette nouvelle réalité.

On en parle sur le forum.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.