Un groupe de pirates informatiques menace de révéler les données de plus de 580 clients de la société de crédit Buy Way. En échange de leur silence, ils exigent un versement de 20.000€.

© DR

Un groupe de pirates menace la société de crédit Buy Way de révéler les données de 580 clients si celle-ci n’accepte pas de leur verser 20.000€. Pour faire chanter la société de crédit, les pirates utilisent le réseau social Twitter, sur lequel ils ont déjà révélé les données de cinq clients de Buy Way. L’historique du compte Twitter révèle également que le groupe de forcenés s’était déjà attaqué à une poignée d’autres sociétés de crédit, sans révéler si les démarches avaient abouti à un versement.

Parmi les sociétés visées, deux entreprises belges : AGO Interim et Elantis, une filiale de Belfius. Loin de se limiter au marché belge, le groupe de pirates a déjà fait pression sur des sociétés de crédit françaises et américaines.

Les pirates prétendent détenir noms, prénoms, numéros de téléphone, date de naissance, adresses email, montant du crédit alloué, échéance et motif. Des données personnelles pointues qui concernent au total plus de 580 comptes. Et visiblement, les détails des cinq clients disposés à la vue de tous sont corrects. Si Buy Way dit prendre l’affaire au sérieux, l’entreprise n’a pas indiqué si elle se plierait au chantage des pirates. En revanche, Buy Way a déjà indiqué mettre tout en oeuvre pour renforcer la sécurité de son système et obtenir réparation du préjudice subi par les cinq clients.

Buy Way dit également avoir interpellé les autorités. “Les autorités compétentes ont été prévenues afin que ces pratiques ne nuisent pas à nos clients et à notre réputation.” De son côté, la Police fédérale dit avoir entamé une enquête.

On en parle sur le forum.