Le sans fil est devenu une véritable mode. Qu’il s’agisse du Bluetooth, d’Airplay ou encore de la NFC, les modes de transmission se multiplient et ouvrent de nouvelles voies à explorer pour les fabricants de smartphones. Prochaine étape de cette longue transition vers le sans fil : le rechargement. 

Jamais le chargement d'un smartphone n'aura été aussi simple.

Développé par le Wireless Power Consortium, le standard Qi (prononcer “chi”) a déjà séduit plus d’une centaine de fabricants d’accessoires ou gadgets high-tech. De Nokia à HTC, en passant par Sony, Haier, LG ou encore Panasonic, tous ou presque investissent dans cette technologie révolutionnaire qui bouleversera à tout jamais nos habitudes.

Aussi simple puisse être l’acte de brancher et débrancher le smartphone du câble de rechargement, il est souvent pénible à effectuer puisqu’il impose de se pencher, voire même de chercher le câble, qu’on laisse souvent trainer n’importe où. Le chargement sans fil offre une approche différente puisque cette fois il n’est plus question de brancher son téléphone portable à un câble mais de le déposer simplement sur une plaque. Plus besoin de chercher après le câble ou de s’abaisser puisqu’il suffit simplement de le déposer pour lancer le chargement. Un geste anodin certes, mais qui vous facilite la vie.

L’énergie est dans l’air

Par quel miracle un téléphone peut-il se charger en sans fil? Pour le commun des mortels, le standard Qi reste un mystère difficile à percer. En réalité, le chargement sans fil utilise une technologie très proche des plaques à induction, utilisées depuis des années en cuisine. Concrètement, le courant alternatif qui provient de la prise électrique circule à travers la station de rechargement qui transmet ce même courant au récepteur par le biais d’un champ magnétique. Le courant alternatif envoyé depuis la bobine de l’émetteur est réceptionné par la bobine du récepteur placé juste au-dessus, et le chargement peut débuter.

La station JBL permet de recharger son smartphone en écoutant de la musique.

Des tas d’applications

Les applications du chargement sans fil sont multiples. Pour l’heure pourtant, seulement une poignée de fabricants se risquent à mettre en avant la fonctionnalité. Nokia en a fait son fer de lance avec sa gamme de terminaux Windows Phone 8. Mais les applications ne s’arrêtent pas à un simple chargeur. Aujourd’hui déjà, le fabricant finlandais propose une large gamme d’accessoires à la norme Qi, dont la station JBL qui permet de recharger son smartphone tout en écoutant de la musique. De nombreux bricoleurs se sont amusés à intégrer des stations de rechargement dans leur bureau, dans leur voiture voire même dans leurs meubles, de sorte que celles-ci ne soient même plus apparentes. Plus qu’une simple évolution, le chargement sans fil représente une véritable révolution technologique. D’ici quelques années, on peut en effet imaginez la disparition progressive des câbles, tant dans l’industrie des smartphones que des tablettes voire même des ordinateurs. Déposer son smartphone sur son ordinateur suffirait à le recharger.

Un usage qui tend à se généraliser

Jusqu’à il y a peu, seuls quelques accessoiristes osaient se lancer dans l’aventure sans fil. Mais depuis que Nokia a choisi de faire du chargement sans fil l’un des atouts marketing de ses Lumia 820 et 920, les langues commencent à se délier. Si la Nexus 4 n’est pas le succès commercial de l’année, le nouveau smartphone de LG est parvenu à faire le buzz, notamment grâce à sa station de chargement inclinée qui dispose d’un dock magnétique. Esthétique, elle devient un objet de décoration à part entière, en plus d’être un gadget parfaitement fonctionnel.

Le dock magnétique du Nexus 4 transforme un accessoire en objet de décoration.

Le plus gros atout de la norme Qi? Un usage standardisé. Concrètement, un chargeur Qi de Nokia permet de charger un smartphone Nokia, mais aussi n’importe quel autre smartphone équipé disposant de la norme Qi. S’ils restent peu nombreux sur le marché à l’heure actuelle, l’intégration du chargement sans fil devrait petit à petit se généraliser.

Pour l’heure, la méthode de recharge par induction ne permet néanmoins que de charger des gadgets de petite taille, comprenez par là des smartphones. Le temps de rechargement est sensiblement plus long qu’avec un câble traditionnel, mais la différence est tellement minime qu’on la remarque à peine. Selon le consortium, le chargement sans fil pourra également être proposé pour tous les autres types de produits de plus grand format nécessitant une alimentation électrique, mais le déploiement de tels systèmes prendre probablement quelques années supplémentaires.

Tous à bord, sauf Apple

Si l’adoption par les plus grandes marques reste à déterminer, une poignée de géants de l’industrie ont déjà rejoint le consortium, de LG à Samsung en passant par Philips, Sony ou encore Motorola. Sans grande surprise, Apple, lui, n’a pas encore indiqué s’il comptait adopter le standard Qi. Le fabricant américain ayant néanmoins l’habitude de se démarquer de ses concurrents en optant pour des solutions “maison”, il est fort probable que si Apple finit par opter pour une méthode de chargement sans fil, le standard Qi ne soit pas celui sélectionné par Cupertino.

Il y a quelques mois, un analyste de Gartner abordait la question du standard Qi, évoquant le fait qu’Apple ne soutenait pas le standard. “Cela n’a rien de surprenant. […] Apple n’est pas toujours le premier à innover. […] C’est une bonne chose. Cela nous donne du choix et garde un certain niveau de compétition.”

Au Japon, le chargement sans fil est devenu extrêmement populaire au point d’être considéré comme un argument de vente.

Pourtant, pour Phil Schiller, directeur Marketing chez Apple, il n’y a pas raison de s’inquiéter. “Le connecteur Lightning est un connecteur moderne qui sera utilisé tout au long de la prochaine décennie.

Le Powermatt de Duracell figure parmi les gadgets les plus populaires du moment.

Si on sait qu’Apple s’est déjà intéressé à la méthode de rechargement par induction, la firme n’a pour l’instant pas décidé d’opter pour son intégration dans l’iPhone. A contrario, le rival Samsung, qui a récemment rejoint les rangs du consortium, pourrait faire du chargement sans fil l’un des fers de lance de son nouveau flagship, le Galaxy S4. Un joli coup de poker qui donnerait une longueur d’avance à Samsung vis-à-vis de son éternel rival. Reste que l’absence de commentaires officiels de la firme coréenne sur le sujet ne permet pas de se faire une réelle opinion sur la question.

Côté consommateurs en tout cas, le sans fil semble être une tendance qui intéresse de plus en plus. Rien de surprenant à ce que le Powermat de Duracell, qui permet de recharger en sans fil son iPhone à l’aide d’une panoplie complète d’accessoires soit l’un des articles les plus consultés sur les sites de distributeurs.

On en parle sur le forum.

2 Commentaires

Comments are closed.