Attaché aux traditions, le Belge préfère la carte de vœux traditionnelle aux SMS, emails et cartes de vœux virtuelles. Elle bénéficie non seulement d’un très fort ancrage dans la culture populaire mais remporte également le palmarès de la personnalisation et du durable.

Le caractère individuel, l’attention que l’on accorde aux gens, la valeur émotionnelle et la durabilité expliquent pourquoi la carte de vœux conventionnelle demeure particulière, et qu’elle est à ce titre appréciée par son destinataire” explique Sébastien Houzé, directeur du Paper Chain Forum. A l’heure où les technologies sont partout et les réseaux remplacent progressivement les autres moyens de communication, la carte de vœux reste solidement ancrée dans les mœurs des Belges.

Choisir une carte au magasin, écrire un message personnalisé, coller un timbre, se déplacer jusqu’à la boite aux lettres rendent cette tradition très spéciale, à contre-courant de l’époque stressée et pressée dans laquelle nous vivons.” Pour Sébastien Houzé, cela ne fait aucun doute : la carte de vœux reste très populaire. Plus personnelles, les cartes de vœux sont également plus durables. “Elles peuvent être conservées et même déposées sur la cheminée ou montrée aux proches.” Qu’on le veuille ou non, une carte de vœux fait toujours son petit effet, tant auprès de la personne qui la reçoit que de ses connaissances. Grande tendance cependant : la personnalisation de ses cartes. De plus en plus, le Belge aime envoyer une carte réalisée de A à Z et affichant notamment un cliché de la famille, un collage ou un timbre original. 74% des Belges préféreraient recevoir une carte de vœux traditionnelle en lieu et place d’un SMS ou d’une carte de vœux virtuelle…

Pour autant, les nouveaux moyens de communication ont la cote. Envoyer un SMS ou un email, c’est beaucoup plus rapide qu’une carte de vœux et surtout cela permet de communiquer ses vœux très rapidement. “Grâce aux technologies modernes, les avantages de la carte de vœux traditionnelle et son impact émotif peuvent parfaitement être associés au confort et à la vitesse d’une expédition digitale.” Paradoxalement, les smartphones copient même les vieilles traditions en permettant d’envoyer des cartes de vœux personnalisées incluant une photo prise par l’utilisateur. Et si cela ne suffit toujours pas, sachez que de nombreuses applications permettent de créer une carte numérique qui sera elle livrée à la porte de l’utilisateur grâce aux services de la poste.

Très populaires, les moyens de communication traditionnels sont là pour durer. 86% des gens transmettent leur vœux de vive voix. 84% disent envoyer un courrier. 77% envoient un SMS, 65% donnent un coup de fil et 58% envoient un email. Moins populaires, et souvent considérés comme le moyen le moins personnalisé de transmettre un message, les réseaux sociaux n’ont pas la cote. Seulement 34% des Belges disent envoyer des vœux par ce canal de diffusion. Et si elles gagnent en popularité, les cartes numériques restent encore minoritaires dans les habitudes des Belges. Seulement 29% des personnes interrogées dans l’enquête de Profacts affirment l’utiliser pour certains de leurs contacts.

On en parle sur le forum.