L’été des applis : pour vraiment se coucher moins bête

Parmi les dix plus téléchargées en France, en 2011, l’Appli « Se coucher moins bête », version mobile du site éponyme, vous permet de découvrir plus de 2.500 anecdotes décalées et inattendues. Idéal pour apprendre en période de vacances, de façon ludique et spontanée.

Si vous partez en congés sur la Côte-d’Azur, savez-vous que l’aéroport de Nice est parfois bloqué pour « invasion d’escargots » ? Sous forme de brèves, dans un ton efficace, ces mêmes anecdotes sont souvent peu connues, présentant un intérêt culturel certain. Avec une ergonomie efficace, depuis une récente mise à jour, « Se coucher moins bête » se décompose en plusieurs catégories de recherche (telles que « Animaux », « Cinéma », « Cuisine », « Insolite » ou « Sport »), même si l’incontournable volet « Au hasard » permet de rechercher des anecdotes diversifiées. Inspirée des règles de fonctionnement de la communauté Wikipédia, chacun peut envoyer sa contribution ; une équipe de modérateurs se chargent, ensuite, de vérifier l’authenticité de l’information, attribuant alors trois niveaux : « Certain », « Probable » et « Sans garantie », les sources étant citées. Un espace de commentaires, tel un forum, est ouvert pour chaque anecdote, et le débat engendré, teinté souvent de stupéfaction, est parfois tout aussi drôle que l’information révélée. Avec une option « Push », l’application vous informe de ses mises à jour quotidiennes, souvent au nombre de deux ou trois. Fait rare pour une application non institutionnelle, elle est à la fois disponible sur Apple Store (pour iPhone), GooglePlay (pour mobile Androïd) et MarketPlace (pour WindowsPhone). Enfin, si entre deux anecdotes, vous allez sur Facebook, n’oubliez pas que les couleurs du réseau social n’ont pas été déterminées d’un point de vue esthétique, mais que son créateur, Mark Zuckerberg, est daltonien, et que le bleu est celle qu’il voit le mieux !

 

Notre avis : Souvent didactique, cette application permet de « briller » devant sa famille ou ses amis, avec des informations cocasses et déjantées, et vaut son prix de 0,79 euro. Nous regrettons toutefois les nombreuses anecdotes classées « Probable », en attente d’approbation certaine, laissant entrevoir le doute quant à leur véracité. Après les vacances, elle sera toujours idéale pour ne pas s’ennuyer, notamment dans le métro ou le bus. Cependant, le risque est fort de devenir un véritable aficionado de cette application, et de ne plus pouvoir décrocher, enchaînant anecdote sur anecdote. A défaut, de se coucher moins bête, vous risquez de ne pas vous couchez du tout !

Téléchargez l’application “Se coucher moins bête” sur l’App Store.

Martin Cangelosi (St.)