Tang Zhenping, un homme de 55 ans, originaire de Beijing (Pékin) et vivant dans un petit village du centre de la Chine, a conçu une voiture électrique fonctionnant partiellement à l’air. La construction de l’engin lui a pris trois mois et coûté un peu plus de 1000 euros.

Passionné d’électromécanique, Tang Zhemping a travaillé durant un peu plus de trois mois et dépensé 10,000 yuans pour construire la voiture de ses rêves, un petit véhicule monoplace fonctionnant presque intégralement à l’air. Un véritable exploit pour cet homme âge de 55 ans qui vit dans l’une des régions les plus pauvres de la Chine.

Un gigantesque ventilateur placé à l’avant de la voiture génère de l’électricité qui donne de la puissance aux batteries du moteur. Le système, à priori très simple, nécessitait néanmoins de bonnes connaissances de la mécanique et un gros investissement, aussi bien en temps qu’en argent. Car si Tang Zhemping n’est pas le premier à concevoir un véhicule fonctionnant à l’air, il est l’un des rares entrepreneurs issus d’une région très pauvre à tenter l’expérience. L’inventeur indique également que son véhicule peut supporter jusqu’à 140 kilomètres de distance par charge.

Tang Zhemping prouve qu’avec un peu de bonne volonté, n’importe qui pourrait concevoir un véhicule “vert”. Reste à présent à faire passer le message aux constructeurs de voitures, qui semblent avoir beaucoup de mal à lâcher l’essence et le Diesel…

On en parle sur le forum.

[ Source : Ubergizmo ]

13 Commentaires

  1. Titre un peu racoleur car à aucun moment on ne voit le ventilateur tourner.
    Cela ressemble plus à un véhicule électrique fort bruyant…

  2. Encore une nouvelle version du mouvement perpétuel. Décidément, il reste encore beaucoup à faire dans l’éducation.

  3. le déplacement du véhicule fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture qui fait tourner le ventilateur qui charge la batterie qui fait avancer la voiture …

  4. Un autre chinois a inventé une voiture qui récupère les gaz d’échappement pour les condenser et ainsi les retransformer en essence qu’il réintroduit dans le réservoir. Double bénéfice, donc: plus de pollution et consommation nulle. C’est ce genre d’innovation technique qui explique pourquoi effectivement les chinois sont en train de devenir les maîtres du monde pendant que nous passons bêtement notre temps à regarder “the voice” sur RTL.

    • Ces inventions, je les attends avec impatience! Sur R.T.L., tu regardes d’autres programmes parce que l’émission que tu évoques était ailleurs. C’est très vilain de mépriser les personnes qui ont régardé cette émission. Quant aux Chinois, ils ne font que copier nos technologies occidentales ou japonaises; avant qu’ils ne soient innovants, wait and see !

  5. Où peut-on se procurer ce ventilateur miraculeux qui tourne spontanément sans moteur d’entraînement? Je vais en installer un chez moi qui va entraîner une génératrice d’électricité. Cela me permettra de me déconnecter du réseau électrique et de ne plus payer d’électricité. Si tout le monde fait comme moi, plus besoin d’énergie nucléaire, plus besoin de pétrole pour produire de l’électricité et plus besoin d’étudier le premier principe de thermodynamique car on crée de l’énergie à partir de rien.

  6. A vérifier, mais il est possible que ce ventilo, en fait une sorte d’éolienne, récupère une partie de l’énergie qui serait autrement perdue par les frottements aérodynamiques. Cette récupération d’énergie peut probablement augmenter l’autonomie de la batterie embarquée, mais de combien? Lautonomie du véhicule gagnerait à être plus efficacement carrossé que celui-ci.

  7. A terme, il tomberait en panne. On ne produit pas plus que l’on ne dépense ou alors brevetez votre découverte, vous serez multi-milliardaire (ou mort) le jour même ! Au fait, il récupère l’énergie de ses freinages ?

    • le but du ventilo,c’est de consommer moins.
      il ne produit pas plus de freinement qu’un radiateur.il produit de l’electricité.

      et il récupère l’énergie du freinage dans une moindre mesure.

      normalement, de toute facon, sans ventilo, en cas de freinage, c’est le moteur qui deviens un alternateur.

      donc, oui , à terme, il va etre à court de jus, mais il sera moins à court de jus qu’une voiture sans ce dispositif.

      • Totalement faux. Il suffit de revoir votre premier principe de thermodynamique. Ca voiture fonctionnera mieux SANS son éolienne à l’avant :p

        Le seul intéret serait de laisser la voiture à l’arrêt pour qu’elle se recharge ! Mais en mouvement, ce n’est que de la perte !

  8. Pas besoin d’avoir fait mat sup (maternelle supérieure) pour comprendre que ce chinois habite une région où il y a beaucoup de vent qui recharge à l’arrêt les batteries. Ce serait donc une idée intéressante pour ceux qui peuvent se garer sur la digue, face au vent.

Comments are closed.