D’après les estimations de NPD, les ventes de tablettes devraient dépasser celles d’ordinateurs en 2017. Boostées par les marchés émergents, les tablettes verraient leurs ventes annuelles passer de 72,7 millions (en 2011) à 383,3 millions en 2017.

Si les marchés émergents occupent déjà une part importante du marché des tablettes (36%), ils devraient jouer un rôle moteur dans le développement du support, en faisant progresser sa part des ventes jusqu’à 46% d’ici 2017. D’après NDP, le marché des tablettes devrait se segmenter au fil des années, avec des appareils haut de gamme de sociétés multinationales, et des entrées de gammes de sociétés nationales. C’est dans ce même ordre d’idées que NDP cite la société Aakash en Inde, qui devrait être suivie par de nombreuses autres compagnies dans les marchés locaux. D’après NDP, la plus grosse augmentation des ventes viendra avec le passage symbolique sous la barre des 100 dollars. La baisse des prix, couplée à l’intérêt grandissant pour la mobilité, devraient permettre d’augmenter les ventes en faisant passer les volumes de 72,7 millions en 2011 à 383,3 millions de tablettes vendues en 2017.

Dans le rapport de NPD, les tablettes devraient également se diversifier, avec la venue de nouveaux OS entrée de gamme, et l’arrivée massive de tablettes sous Windows, 39% du public attendant apparemment des tablettes venant directement de Microsoft. Une compétition beaucoup plus lourde qui pourrait permettre de baisser rapidement les prix du marché et d’augmenter ainsi la compétitivité entre les différents acteurs.

Enfin, et c’est sans doute la nouvelle la plus intéressante, les ventes de tablettes devraient dépasser celles d’ordinateurs en 2017. En 2011, 352,8 millions d’ordinateurs auraient été vendus. C’est non seulement moins que les prévisions de ventes de tablettes en 2017, mais il s’agit surtout d’un secteur en diminution d’après NPD, qui estime que les ventes d’ordinateurs auraient baissé de 6% sur le dernier trimestre de l’année. Quoi qu’il se passe donc, les tablettes devraient jouer à armes égales avec les ordinateurs d’ici cinq années et être davantage intégrées encore dans notre société. Reste qu’il s’agit de prévisions à long terme, qui pourraient s’avérer totalement erronées si un facteur extérieur ou un nouveau type de produit émerge par exemple.

On en parle sur le forum.

[ Source : TechCrunch ]